Après avoir décloisonné les bureaux pour créer des open spaces, ce sont aujourd’hui les frontières physiques qui s’effacent en entreprise pour laisser place à la Digital Workplace. Les sociétés encouragent cette transformation digitale de l’environnement de travail, vecteur d’amélioration de la productivité et de l’efficacité des collaborateurs grâce aux nombreux leviers sur lesquels la Digital Workplace agit.

Encouragés par l’innovation technologique et l’évolution de l’organisation du travail, les outils et l’environnement des collaborateurs se numérisent pour former une « Digital Workplace ». Chaque individu au cœur de l’entreprise génère aujourd’hui son propre espace de travail numérique. Un espace qui le suit en entreprise comme en télétravail. Mails, messagerie instantanée, réseaux sociaux d’entreprise, outils de réunions virtuelles et applications métiers favorisent ainsi l’efficacité des collaborateurs.

Premier avantage de cette transformation numérique, l’accès facilité au télétravail. Un atout important car d’après une étude Deloitte (2015), 64% des collaborateurs choisiraient un travail moins bien payé s’ils pouvaient faire du télétravail. Autre atout important, la Digital Workplace augmente de 3% la capacité de rétention des collaborateurs et aide ainsi à la fidélisation des talents d’une entreprise. Le développement du travail collaboratif, grâce à ces outils numériques, augmente également la satisfaction des collaborateurs même si, d’après le cabinet Deloitte, la technologie n’est pas le seul levier en jeu. Enfin, la mise en place des solutions de bureautique dans le cloud permet de réduire les coûts, notamment dans l’usage des outils Microsoft et Google. Cela peut aussi permettre de réduire de manière ciblée le nombre de licences Office sur les postes.

Ainsi, la Digital Workplace permet d’améliorer la collaboration, l’efficacité et la productivité des salariés. D’après l’enquête, ces outils numériques aident les sociétés « à tirer parti de la connaissance dispersée à travers l’entreprise avec des outils collaboratifs en ligne intégrés qui améliorent la capacité́ des collaborateurs à travailler ensemble». Les collaborateurs disposent ainsi d’outils leur permettant de se connecter à toute l’organisation et de tirer parti des connaissances de chacun. « La Digital Workplace favorise ainsi un sens plus fort de la culture et de la communauté́ dans l’environnement de travail. En effet, savoir être autonome n’est plus synonyme d’être efficace », analyse le cabinet Deloitte.
La boîte à outils de la Digital Workplace
Les entreprises possèdent déjà une série d’outils numériques déclinés en fonction du secteur et des métiers. L’enjeu consiste à adopter des outils simples et ergonomiques pour que les collaborateurs travaillent de manière efficace.
Gartner consacre un « hype cycle » à l’espace de travail numérique. Il met en avant pour 2017, deux technologies qui vont transformer l’environnement des utilisateurs d’ici 5 ans, la découverte de données augmentées, « Augmented data discovery », et l’analyse de données personnalisées en fonction de l’utilisateur, « Personal analytics ».

Aujourd’hui la boite à outils numériques type est constituée de :

Le cabinet Gartner prévoit demain l’élargissement de cette Digital Workplace grâce aux assistants numériques dopés à l’intelligence artificielle. « Les assistants numériques vont prendre en charge des tâches jusqu’à présent réalisées par les opérateurs humains et les automatiser. En agissant à sa place dans différentes circonstances, ces assistants virtuels vont établir une relation avec l'utilisateur ». Selon le cabinet, ces assistants prendront de l’importance d’ici 5 ans et permettront encore d’augmenter la productivité à condition que l’opérateur humain puisse reprendre la main en cas d’erreur.

Sources
DeloitteLe Monde Informatique

[Tags] Digital Workplace, Station F, Deloitte, Cloud, Gartner