Le dynamisme autour de l’innovation par le digital n’est pas cantonné aux écosystèmes nationaux tels que la Silicon Valley, la French Tech ou Startup America. Seedstars en est la preuve. Ce vaste réseau international repère et soutient les projets lancés par de jeunes entrepreneurs sur tous les continents.  Et c’est une organisation particulièrement active partout sur la planète.

startup_seedstars_une

En quatre ans, Seedstars Group a créé tous les composants d’une dynamique favorable à l’éclosion de start-up pour les marchés émergents. Conférences, concours nationaux et internationaux de projets, accélérateur, laboratoire d’expérimentation, mentoring, fonds d’investissement, environnements collaboratifs : l’éventail des dispositifs s’est progressivement mis en place. Seedstars Group existe depuis septembre 2012. Incubateur à l’origine, il a été cofondé  par 3 entrepreneurs suisses, Michael Weber, Adrien de Loës et Pierre-Alain Masson. L’organisation s’appuie sur des partenariats publics et privés.

Seedstars World, l’événement phare du réseau

Le Seedstars World est une compétition des meilleures start-up repérées grâce à un ensemble de challenges avec leurs jurys, organisés sur une année dans de nombreux pays. Les projets sélectionnés puis accompagnés sont ensuite présents au Seedstars Summit qui désigne LE grand lauréat.

Le Seedstars Summit est organisé chaque année en fin de premier trimestre. 63 start-up finalistes ont participé à l’édition 2016. Elle s’est déroulée à Lausanne dans les locaux de l’EPFL, la célèbre école polytechnique suisse. Ces 63 projets nominés ont donc passé toutes les barrières d’un grand marathon et se sont distingués face à 4 000 jeunes pousses candidates, issues de 55 pays différents.

Pour accéder au statut de Grand lauréat, avec à la clé un financement de 500 000 $ en equity funds, les candidats n’ont que quelques minutes pour convaincre : 5 minutes de pitch et 5 minutes de questions/réponses. Des prix variant de 25 000 à 50 000$ sont aussi attribués pour les catégories Education, Satellite et Connectivité, Fintech, Femmes Entrepreneures, Innovation ou Hardware, IoT, Cloud et Analytics. Au total, Seedstars avec ses nombreux partenaires verse jusqu’à 1 million de dollars de récompenses.

Les lauréats 2016

seedstars-giraffe

Le Grand Prix a été attribué à Giraffe, une application automatisée et low-cost pour le recrutement de personnel et la mise en relation entre employeurs et candidats, conçue par une société Sud-africaine.

Dans la catégorie Femme Entrepreneure,  le prix est revenu à Loan Duong pour OmniUp Ads. C’est une solution pour l’accès gratuit au WiFi dans les lieux publics après visualisation d’un spot vidéo publicitaire. Lancé en 2014 au Maroc, OmniUp Ads affiche déjà un impressionnant portefeuille de clients : Maroc Telecom, la Société Générale, Coca-Cola, Club Med, etc.

Dans les autres catégories, MapTasking (Management opérationnel - Panama), TripMyDream (Propositions de voyages - Ukraine), eora3D (Scanner 3D sur smartphone - Australie) ou SlideBean (Application bureautique pour réaliser des présentations - Costa-Rica) ont fait partie des heureux élus en 2016.

Les préparatifs pour le Seedstars Summit 2017

La nouvelle édition du Seedstars World est évidemment sur les rails depuis plusieurs mois avec en ligne de mire le Seedstars Summit annoncé pour le 6 avril 2017. Le parcours de sélection se déroule en plusieurs étapes, au niveau local puis continental.

seedstars-competition

Les compétitions régionales ont été lancées de mai à octobre 2016 et ont eu lieu par exemple à Bamako au Mali, Accra au Ghana, Lima au Pérou, ou Téhéran en Iran, en tout dans 296 villes différentes. Chaque compétition met en avant des projets lauréats selon les catégories. Les gagnants régionaux bénéficient de visibilité sur le site du réseau et surtout d’un apport financier de 600 000 $ pour subventionner leur progression jusqu’au Summit. 600 start-up seront élues à ce stade.

Les compétitions par continent : elles se sont déroulées entre fin novembre et mi-décembre 2016 en Argentine, au Kazakhstan, à Bangkok, au Rwanda et au Bahrain. Les 65 finalistes de cette dernière grande étape pourront proposer leur candidature pour le Seedstars Summit 2017 mais une seule accèdera au graal.

Tout savoir sur les compétitions Seedstars World