L’impression 3D est promise à un bel avenir. Classée dans le TOP 10 des tendances technologiques selon l’OCDE, elle doit donc mobiliser les acteurs de l’enseignement pour former les élèves aux métiers de demain. Et en classe, expérimenter cette technologie ouvre aussi sur des expériences d’apprentissage motivantes.

Moins médiatisée que l’IoT, le Big Data ou l’intelligence artificielle, la « fabrication additive » (terminologie utilisée par les industriels) ou impression 3D n’en reste pas moins une technologie de rupture pour la production. Elle est déjà validée dans plusieurs secteurs clés comme le biomédical, le transport ou l’architecture et la construction.

Un impératif : former les jeunes à l’impression 3D

Les chiffres parlent ! À court terme, soit d’ici 3 ans, 75% des industriels auront besoin de compétences pour l’impression 3D, selon l’IPC, le centre technique des plastiques et composites. Autre donnée, d’ici 2060, l’impression 3D pourrait aussi répondre à la création de 50% des biens de consommation et réduire de 25% le commerce international, au profit de productions plus localisées, selon des estimations ING.

D’où la nécessité pour les acteurs de l’éducation d’intégrer cette technologie au sein des parcours d’apprentissage, en formation professionnelle bien sûr, et aussi dans des cursus scolaires plus généralistes afin de sensibiliser tous les élèves aux différentes facettes de la technologie (gestion de projet, numérisation 3D, production). Sur la base des offres d’emploi publiées sur le portail 3D Native, l’éventail de compétences demandées autour de l’impression 3D est large. Et les recrutements en hausse régulière.

Pour rendre plus pertinentes les formations déjà existantes et structurer celles à venir, un référentiel de compétences intersectorielles a d’ailleurs été publié, début 2017, par la Fédération de la plasturgie et des composites et en partenariat avec l’Alliance Industrie du Futur. ‘’Il présente et répertorie les activités, les tâches et les compétences clés de la fabrication additive’’, précise l’organisme.

Avec l’impression 3D, les élèves deviennent des ‘’Makers’’

En marge des parcours à finalité purement professionnelle, l’impression 3D offre aussi aux élèves de tout niveau de nouvelles façons d’apprendre, plus concrètes et ludiques, comme dans un FabLab. Les professionnels invités au salon VivaTech 2017 ont souligné les apports du numérique pour les méthodes pédagogiques. Et l’impression 3D en fait pleinement partie.

« Les EdTech  s’adressent à tous et non pas aux seuls profils scientifiques. Elles permettent la personnalisation de l’apprentissage et d’apprendre à faire en jouant, en simulant, en expérimentant, en créant, en co-produisant [...] Les technologies numériques sont le gage d’une meilleure compréhension et mémorisation ». Sophie Hirat, Directrice du marché Education Econocom

Avec la conception, la numérisation 3D et l’impression tridimensionnelle : expérimenter, collaborer, travailler en mode projet, faire sont autant de situations d’apprentissages stimulantes et innovantes pour les élèves et également pour leurs enseignants.

L’impression 3D dans certains collèges depuis 2014

De petites imprimantes adaptées aux salles de cours, des solutions de conception et de numérisation 3D d’objets (HP présente une nouvelle solution à Educatec Educatice) ont eux aussi fait leur rentrée scolaire, et depuis un bon moment pour certains établissements. Depuis 2014, plusieurs collèges de Seine-Saint-Denis ont fait figure de pionniers en passant au numérique sur l’impulsion du Conseil départemental et avec l’aide d’Econocom. Dans le cadre du plan numérique des collèges, un 1er établissement en Loire-Atlantique a lui aussi franchi le pas en septembre dernier.

Sensibilisation et concours : l’Éducation Nationale se mobilise

Le réseau Canopé a très tôt cherché à attirer l’attention de la communauté éducative avec les technologies d’impression 3D en éditant un fascicule sur les applications pédagogiques possibles selon les disciplines scolaires.

Et le Ministère de l’Éducation Nationale a aussi encouragé les collégiens, lycéens et étudiants à concevoir des projets dans le cadre du concours ‘’Imagine et imprime un objet écolo et rigolo’’. Sur 41 projets reçus, ce sont des objets du quotidien comme un verre à dent, un cendrier de poche, un broyeur de canettes boissons ou une poubelle sélective qui ont été lauréats.

Econocom à Educatec/Educatice 2017, stand G11, Pavillon 7.1

Educatec Educatice, salon professionnel pour l’éducation ouvre ses portes du mercredi 15 novembre au vendredi 17 novembre. Le groupe Econocom, aux côtés de ses partenaires Microsoft & HP présentera aux professionnels de l’enseignement différentes facettes de la transformation digitale à l’école.  Au programme :

- Démonstrations de nouvelles expériences d’apprentissages sur le stand (univers immersif avec Minecraft - Microsoft, numérisation 3D avec Sprout by HP, réalité virtuelle et apprentissage avec HP Z VR Back Pack)

- Conférences (Salle 1) sur les retours d’expérience (Collaborer et coder avec Minecraft Education Edition, Région Grand Est et Projet Lycée 4.0, Hébergement de données éducation en France avec Microsoft).

Ici, tous les détails et obtention d’un badge d’accès