Près de 300 startups spécialisées dans l’éducation constituent aujourd’hui la EdTech française. Ces 3 dernières années, leur nombre a ainsi grossi de 47% d’après une étude Deloitte  pour l’observatoire de la EdTech. Ce dynamisme des EdTech françaises touche tous les niveaux scolaires, de la maternelle aux études supérieures, poussées par des parents investis et un programme scolaire qui s’adapte.

Le marché des EdTech est devenu prometteur même si la centralisation du marché de l’éducation nationale complique son approche en France. Malgré cela, les levées de fonds s’accélèrent depuis 3 ans sur ce secteur. Environ 20% des startups françaises du secteur ont ainsi levé des fonds depuis 2012.

C’est le cas de Marbotic qui conçoit et fabrique Smart Numbers et Smart Letters, des jouets en bois connectés au look rétro. La start-up girondine a réalisé en début d’année une levée de fonds de 1,45 millions d’euros auprès d’investisseurs publics et privés. Un investissement qui doit l’aider à se développer à l’international et à étendre sa gamme de produits, notamment avec la conception et la réalisation de produits dédiés au milieu scolaire. « Il nous aura fallu près d’un an pour boucler ce tour de table. L’équipe gagne en maturité et en diversité, mais reste très concentrée sur son double objectif : produire des solutions éducatives de haute qualité, et développer les ventes au niveau mondial», souligne Marie Mérouze, fondatrice et CEO de Marbotic.

Créatif et innovant ce nouveau monde des EdTech fourmille d’idées pour séduire professeurs, parents, élèves et entreprises, à l’image de la startup Leka. Fondée par 2 étudiants de l'école de biologie industrielle de Cergy-Pontoise, la jeune pousse a ainsi créé Leka, un robot sphérique interactif et éducatif pour accompagner les enfants exceptionnels (autisme, trisomie, polyhandicap) à apprendre et progresser tout en s’amusant. Après des campagnes de crowdfundig réussies, Leka passe en phase de production et vise déjà le marché américain.*

Le marché du coding pour les enfants a également le vent en poupe depuis les nouvelles obligations d’apprentissage en primaire et au collège. Les écoles de coding se développent ainsi en France comme Magic Makers qui propose d’apprendre à coder à travers le jeu, la vidéo, la musique, les drônes…. Il existe aussi des plateformes d’apprentissage de la programmation à l’instar de KidsCode, une solution ludique, créative et collaborative basée sur des jeux de construction qui touchent toutes les matières.

Ce vivier créatif autour des EdTech est destiné à s’enrichir encore grâce notamment aux nouvelles filières qui s’ouvrent dans les études supérieures. La filière EdTech est en marche et les étudiants apprennent désormais en cours « les sciences de l’apprendre » avec un master EdTech proposé par le Centre de recherches interdisciplinaires et les universités Paris-Descartes et Paris-Diderot. Les écoles spécialisées dans le numérique, comme 42, l’école de Xavier Niel, sont aussi le lieu idéal pour s’investir dans les EdTech et imaginer l’éducation de demain.

Outils et projets EdTech se développent ainsi pour former bientôt une véritable FrenchEdTech. C’est ce secteur qu’Econocom a choisi de mettre à l’honneur sur son stand lors du salon Viva Technology.  Econocom invite ainsi acteurs du monde de l’éducation et de la formation à présenter leurs projets dans un espace Kids, un espace Students et un espace Adults sur le salon.

Econocom présent sur Viva Technology

Le salon mondial des start-up Viva Technology ouvre ses portes pour une seconde édition, les 15, 16 et 17 juin prochain. Pas moins de 50 000 visiteurs sont attendus cette année sur le salon qui rassemble grandes entreprises et start-ups, tous réunis pour inventer la société de demain. Econocom sera présent dans un large espace (Hall 1 Stand P16) qui hébergera ses partenaires des EdTechs durant 3 jours autour de 3 thématiques : Kids, Students et Adults. Seront ainsi présents AlterwayLeka, Conserto, Apple Education,  Kartable, KidsCode, Magic Makers, Marbotic, 42, Essec, Afpa, Histovery, THEIA,  Unow,  Skillisy, Skill Solutions, Sensorit et Expert teleportation.

Au programme sur le stand Econocom : démonstrations, rencontres et débats dédiés à la EdTech. Les deux premiers jours du salon sont réservés aux professionnels et le troisième ouvert au grand public.

Sources : La TribuneMaddynessMediumL’EtudiantLe Monde