Dysfonctionnements, fuites de données, collaborateurs frustrés… les raisons de reconnaître l’obsolescence de votre infrastructure sont nombreuses. Trop d’entreprises retardent leur changement technologique, ce qui profite à leurs concurrents directs pour qui l’adoption du cloud fait déjà partie des bonnes habitudes. Et vous, quand passez-vous à une solution durable ?

Prêt à déplacer vos applications cœur de métier dans le cloud?

Un phénomène reconnaissable

Vous aviez pourtant à une certaine époque mené une étude de marché très ciblée. Votre choix était fait en connaissance de cause, et cette technologie présentait les meilleurs atouts. Mais force est de constater qu’il est grand temps de passer à la vitesse supérieure. « En réalité, garder des technologies obsolètes peut augmenter les coûts et réduire la productivité. Et obsolète n’est pas toujours seulement synonyme d’ancien, car une nouvelle version pourrait ne plus être supportée par le système actuel », annonce Steven Vanden Berghe, Presales Infrastructures chez Econocom.

La sécurité comme point de mire

La sécurité est probablement votre priorité. Logique. Ici aussi, un système obsolète peut rapidement devenir un ennemi. D’autant plus à l’horizon 2020, où l’Hyperautomatisation et les objets autonomes représenteront de nouvelles failles de sécurité possibles. Et qu’en est-il de la capacité de sauvegarde ou de restauration après sinistre ? Sans parler des lourdes conséquences si votre entreprise est soumise à des exigences de conformité strictes. Vous l’aurez compris, le défi est de garder le cap, et de respecter la vitesse de croisière du marché et non celle de votre propre business.

Impact sur la notoriété et l’humain

S’obstiner à travailler avec des technologies obsolètes présente des effets à l’extérieur, comme à l’intérieur de votre organisation. « Les dommages causés à la notoriété de la marque sont des facteurs plus visibles que la perte de productivité, une augmentation du stress des employés ou encore les coûts engendrés par les heures supplémentaires prestées pour respecter les délais après sinistre », constate Raphael Adlerfligel, Account manager Infrastructures chez Econocom.

Pas de mobilité sans Cloud

Imaginez-vous encore vos employés dans l’impossibilité d’accéder à distance aux logiciels stratégiques de votre organisation ? C’est pourtant le risque auquel vous vous exposez si vous ne renouvelez pas vos infrastructures. Il est impératif de penser aux périphériques mobiles de vos collaborateurs pour garder une longueur d’avance sur la concurrence, mais surtout pour assurer la connectivité de vos talents à votre organisation. Une chose est donc claire, vous devez adopter le réflexe SaaS et solutions Cloud.

Ne laissez pas vos clients à vos concurrents

Perdre des clients est probablement la chose la plus facile à obtenir. Mais pas la plus souhaitable. que plus de 90 % des consommateurs interrogés affirment être en mesure de changer de fournisseur s’ils constatent l’utilisation d’une technologie obsolète. Le seul moyen de rester en avance sur la concurrence est de garder votre technologie à jour. « Cela signifie un examen régulier des performances de votre infrastructure technologique. Un projet long terme pour lequel il est conseillé d’impliquer la direction et les utilisateurs finaux, afin de développer un sentiment de co-création. Et pourquoi également ne pas impliquer vos clients finaux ? Votre concurrent direct n’y a peut-être pas encore pensé », conseille Steven Vanden Berghe.

5 arguments contre l’adoption du cloud (et qui n’en sont pas)

 Les équipes internes ont d’autres priorités. Leur annoncer une mise à niveau majeure du système semble impensable et va leur paraître insurmontable.

  • J’ai peur de perturber l'équilibre actuel. Une nouvelle solution requiert une période de transition et des formations internes. Les petites maladies de jeunesse engendrent du travail supplémentaire.
  • Le processus est long jusqu’à la solution adéquate. L’étude du marché, la comparaison et la consultation des parties concernées absorbent le temps précieux des équipes IT internes.
  • C’est comme un retour à la case départ. L’infrastructure actuelle n’est peut-être pas compatible avec les nouvelles technologies. Les risques d’une mise à niveau pourrait entrainer une refonte complète du système.
  • Ma solution fonctionne toujours. Pourquoi remplacer un système qui remplit toujours ses fonctions ? Pas d’urgence donc, il suffit d’attendre la prochaine mise à jour ou la prochaine innovation.

Reconnaissez-vous ces arguments ? Avouez qu’ils sont le fruit d’une vision à trop court terme. Si votre infrastructure informatique ne génère pas directement des revenus, son impact financier se fait pourtant sentir à tous les niveaux de votre entreprise. Il est temps de franchir le pas vers une technologie plus adaptée à vos besoins de demain.

L’adoption du cloud est un moyen, non une fin. Découvrez vite avec notre expert infrastructures les bénéfices de l’automatisation et de la normalisation de votre infrastructure pour accélérer sa modernisation.

Pas encore dans le cloud ?

Faites le pas grâce au Cloud Readiness Assessment que propose Econocom, un workshop de plusieurs jours au sein de votre organisation. « Nos experts analysent ce qui peut être migré en priorité dans le cloud, et accompagnent le client dans le processus de migration », explique Steven Vanden Berghe, Presales Infrastructures chez Econocom.

Et vous, curieux d'en savoir plus sur le multicloud ? Découvrez-le avec Econocom