Depuis quelques années, VISEO, Entreprise de Services Numériques (220M€ de CA en 2020), traque ses consommations énergétiques pour réduire son empreinte carbone. Fin 2020, elle a fait appel à Econocom et sa solution Watt’s Green pour estimer la consommation énergétique de ses équipements numériques et leur équivalence en CO2.  Interview de Marie-Clotilde Mangé, DRH de VISEO.

La stratégie RSE de VISEO se formalise en particulier sur un objectif de réduction de l’empreinte carbone. Quel est-il et comment entendez-vous l’atteindre ?

Marie-Clotilde Mangé, DRH chez VISEO

Notre stratégie RSE repose sur 2 axes. Le premier est l’inclusion, avec des recrutements diversifiés et des actions menées avec les partenaires de nos territoires. Le second porte sur la dimension numérique responsable/green IT qui est très forte chez nous compte tenu de notre secteur d’activité.

Sur ce volet green IT, nous avons réalisé en juillet 2019 un Bilan pour les Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) et 3 grands postes ont été identifiés comme responsables de nos émissions et donc de notre empreinte carbone : les déplacements, les écogestes et, sans surprise, nos équipements IT. En effet, en tant que société de conseil en informatique, c’est LE gros poste sur lequel on peut agir et avoir un impact dans cette dynamique de numérique responsable. 

Sur ce volet, notre réflexion n’est pas nouvelle. Nous avons par exemple mis en place une politique d’achats responsables. Ainsi, depuis 2017, nous louons nos PC à Econocom et veillons à la sélection de configurations plus green, parmi les meilleures marques du marché.

 

Sur le volet numérique, vous avez fait appel à Econocom pour vous aider à mesurer votre empreinte environnementale. Qu’avez-vous appris et comment ?

Conscients que l’empreinte numérique peut avoir un impact très fort sur l’environnement, nous avions envie d’aller plus loin. C’est dans ce cadre que nous avons fait appel à la solution Watt’s Green d’Econocom.

Nous avons appris beaucoup de choses, notamment sur le sujet de la consommation énergétique de notre parc de PC en France. Avec près de 2 000 laptops, le bilan chiffré était plus qu’encourageant pour ce qui touche à la structure de notre parc IT et le classement de nos matériels au regard de leur consommation. Cela nous a conforté dans notre politique RSE et notre stratégie green IT choisies il y a quelques années c’est-à-dire de louer plutôt qu’acheter nos matériels et être sur des filières de recyclage mieux cadrées. C’était tout l’intérêt de la démarche Watt’s Green d’Econocom.

 Econocom nous a aussi donné des recommandations : sur le choix des modèles et des marques de PC à privilégier (compte-tenu de nos besoins opérationnels), sur le mode de fonctionnement des fournisseurs afin de privilégier des marques écoresponsables mais aussi de travailler sur le cycle de vie complet du produit. S’interroger sur le devenir du matériel, même après l’avoir rendu, est extrêmement important. Et cette réflexion nous devrions l’avoir sur tous nos équipements.

Quelles seront vos prochaines actions ou étapes ?

Nous avons deux pistes possibles et complémentaires : étendre l’analyse énergétique d’Econocom en terme géographique avec d’autres pays que la France et enrichir cette photo avec d’autres périmètres numériques à évaluer comme les imprimantes, les smartphones… Et pourquoi pas, en externaliser certains.

Dans l’idéal aussi, nous aimerions travailler sur l’allongement du cycle de vie de nos matériels, PC et smartphones. C’est une action proposée par Econocom qui sera une prochaine étape. Avec une moyenne d’âge de 33 ans, nos collaborateurs sont très sensibles à ces questions environnementales, tout en ayant, de par leur activité même, l’usage de nombreux devices et nouvelles technologies. Nous devons faire en sorte trouver le meilleur équilibre pour tendre vers un numérique plus responsable.