La collecte de données géolocalisées et l’adoption massive de smartphones ont fait naitre une nouvelle forme de marketing, le drive-to-store. L’idée est de faire venir des clients ciblés en point de vente, quels que soient leurs localisations et leurs modes de transport. Une stratégie digitale majeure puisque plus de 90% des achats sont encore réalisés en points de ventes physiques d’après une étude de l’US Census Bureau.

Malgré le développement du e-commerce qui atteint aujourd’hui 9,1% des achats réalisés,  les consommateurs privilégient les points de ventes physiques. Les géants du commerce numérique s’offrent d’ailleurs aujourd’hui des chaînes de magasins pour renforcer leur présence sur le terrain et l’attachement à leurs marques. La frontière entre les deux mondes s’efface avec l’explosion de la donnée géolocalisée et le développement de stratégies drive-to-store.

Les retailers investissent désormais dans les technologies mobiles pour générer des ventes en magasin

La collecte de données géolocalisées et la mesure de trafic en point de vente, permettent de mettre en place des actions ciblées qui seront bientôt analysées en temps réel en magasin. « Le véritable enjeu du drive-to-store est la possibilité de pouvoir mesurer l’impact d’une campagne publicitaire sur les visites et ventes en magasins. Jusqu'en 2017, les technologies disponibles permettaient d’évaluer ces efforts a posteriori, à la fin d’une campagne. Or 2018 va voir l’avènement des outils de mesure en temps réel », explique à LSA Nicolas Rieul VP strategy EMEA de S4M. Le ROI des campagnes marketing digitales pourra être évalué immédiatement, une pratique qui va se renforcer avec l’adoption des moyens de paiement mobiles sans contact qui permet de lier la fidélisation client directement au paiement.

Le drive-to-store renforce l’attachement aux marques

Malgré l’explosion du monde numérique, en 2030, 50% des consommateurs continueront à acheter en magasin. D’après l’étude de 2016 Kantar TNS pour Comarch, le drive-to-store participera dans le futur à l’attachement des consommateurs aux points de ventes physiques. Selon les résultats, 50 % des consommateurs sondés estiment être sensibles aux offres personnalisées reçues sur leurs mobiles, 50 % déclarent revenir en point de vente grâce à une expérience d’achat positive et 20 % des consommateurs estiment que les offres individuelles et les récompenses personnalisées sont les clés de la fidélisation.

Les Millennials adoptent le marketing digital

Si 52% des français sont prêts à recourir aux coupons de réductions online, ce sont les plus jeunes qui sont les plus touchés par le marketing digital et les stratégies Drive-to-Store. Les millennials (21-34 ans) et la génération Z (15-20 ans) sont déjà 3 fois plus utilisateurs de solutions digitales pour leurs achats alimentaires que les plus de 50 ans et 1,5 fois plus que les 35-49 ans. Tous âges confondus, 43% des français déclarent que le numérique va leur permettre de gagner en confort d’achat pour les produits du quotidien. (Étude Nielsen Catalina Juillet 2016).

Sources : Hub Institute , JDN , LSA