Les objets connectés : tout le monde est concerné ! Santé, sport, électroménager…, ils font désormais partie de notre quotidien, à la maison, mais pas seulement…

 En 2019, 38% des Français possèdent au moins un objet connecté contre 27% en 2017 et 17% en 2016, selon le baromètre de l’Acsel. Alors qu’il y a à peine trois ans, 69% des sondés n’étaient pas équipés et n’avaient pas l’intention d’investir pour inverser la tendance, ils ne sont plus que 50% en 2019. En termes d’acquisition d’objets connectés, c’est l’univers de la smart home qui est le premier secteur de consommation de la mouvance. De leur côté, les wearables tirent également leur épingle du jeu, et plus particulièrement, les montres connectées. Dans la balance, les drones et autres gadgets pèsent aussi. Le secteur de la santé avec ses thermomètres, tensiomètres, pèses-personne, mais aussi traqueurs d’activité intéresse de plus en plus. Soit une croissance à deux chiffres, pour ces objets connectés et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

L’IoT dans ma voiture

Il semblerait, en effet, que ce soit au tour du secteur de l’automobile d’être conquis par le phénomène. Le baromètre de l’Acsel met en avant le fait que ce sont les dispositifs associés à la mobilité, embarqués à bord des véhicules, qui arrivent en tête des objets les plus achetés avec 21% des Français équipés. Et si les les Hexagonaux étaient 83% à juger ces technologies trop onéreuses en juin 2018… ils ne sont plus que 45% à avoir cette impression aujourd’hui. Et quand 12 % affirment avoir pour projet de s’équiper avec une préférence pour les objets connectés liés à la mobilité, 60 % des Français équipés se déclarent quand même « gênés » par le stockage de leurs données personnelles.