L’année 2017 a rassemblé plus de 20 milliards d’appareils connectés dans le monde d’après une enquête IHS. Le cabinet évalue la flotte IoT d’ici 2025 à 75 milliards de dispositifs. En parallèle, Business Insider prédit que les dépenses des entreprises pour les solutions IoT atteindront 6 billions de dollars d'ici 2021. Les usages quotidiens vont bénéficier de cette montée en puissance avec notamment le développement des objets de santé connectée, les assistants intelligents et les wearables.

Dans le rapport Forrester intitulé Prédictions 2018, l’IoT passe de l’échelle expérimentale à l’échelle commerciale. Cette évolution offre aux utilisateurs de nouveaux outils pour faciliter leur quotidien dans tous les domaines.

Selon l’accélérateur chinois de startup, HAX, ce phénomène va s’accentuer en 2018, puisque les technologies comme l’intelligence artificielle, la robotique et l’IoT convergent vers des secteurs jusqu’alors moins explorés comme l’assurance et certains pans de l’industrie 4.0.

 

1 - La nouvelle vague des assistants intelligents

Depuis le 3 août dernier, l’assistant intelligent numérique Google Home est disponible en France. Il a l’apparence d’une enceinte comme tous ceux qui sont commercialisés depuis la rentrée sous les marques JPL, Sony, Panasonic, Philips ou Sonos. D’autres suivront en 2018 avec notamment l’arrivée prévue de l’assistant Echo créé par Amazon. Ces assistants virtuels proposent de nombreux services sans avoir besoin d’un ordinateur à la maison. Tout se fait grâce à la voix, sans écran ni clavier. L’appareil écoute la question et essaye de répondre ou d’agir selon l’ordre envoyé. Les assistants domestiques tels qu'Amazon Echo ou Google Home ont principalement vocation à piloter vocalement la maison connectée. Ils facilitent ainsi la vie de leurs usagers, qu’ils soient familiarisés avec l’informatique ou pas. Cette vague d’assistants intelligents, va par ailleurs inciter les marques à inventer de nouveaux modes d’interactions avec leurs clients à l’image de Boulanger ou Monoprix qui proposent déjà leurs services à travers le système Google Home.

 

2 - Bonne année et bonne santé connectée en 2018

Les objets connectés pour la santé font partie d’une tendance de fond. Ce sont les éléments essentiels à l’émergence de la santé connectée. Suivre les données médicales en temps réel, gérer les prises de médicaments, gagner du temps avec les médecins, favoriser l’auto-surveillance et la prévention ou tout simplement améliorer le bien être sont des objectifs réalisables grâce aux innovations en santé connectée.

En 2018 la collecte de données à grande échelle pourrait faire la différence. Les analystes de l’accélérateur HAX prédisent une meilleure compréhension des pathologies grâce aux partages des dossiers patients. Cela permettra également le développement de l’analyse prédictive afin de repérer les symptômes des maladies plus rapidement.

 

3 - Des wearables pour tous en 2018 ?

D’après une étude Idate, 123 millions de wearables seront vendus en 2018, contre plus de 20 millions en 2014. Les consommateurs seront de plus en plus à la recherche de smartphones, assistants personnels, montres connectées et autres wearables, ou technologies portables. En 2018 les capteurs pourraient envahir les foyers et changer les habitudes de consommation. Montres, bracelets ou encore lunettes connectées vont se démocratiser. Alors qu’ils ont lancé le phénomène des wearables, les bracelets connectés devraient occuper la 3e place du podium en 2018 avec seulement 12% des ventes, derrière les montres et les lunettes.

Sources
Networkworld
IT Business Edge
Forbes
Objet Connecte
Wearable