La loi du 24 juillet 2019 sur "l’organisation et la transformation du système de santé" numérise la santé en France. Au programme : dématérialisation des arrêts maladie, dossier médical partagé, télé-soins…

Ainsi, au plus tard en janvier 2022, tous les patients auront accès à un espace numérique de santé qui sera accessible en ligne. Cet espace permettra alors aux assurés d’accéder à leurs données administratives et au dossier médical partagé en seulement quelques clics. Il y trouveront également leurs constantes de santé issues des applications ou des objets connectés qu’ils possèdent.

Toujours plus de services santé en ligne !

Grâce à ce dispositif numérique, ils pourront aussi avoir accès à l'ensemble des informations liées au remboursement de leurs dépenses de santé. Un dispositif qui prévoit aussi des outils qui vont permettre des échanges sécurisés avec les différents acteurs du système de santé. Parmi eux : une messagerie sécurisée. Autant de nouveaux services de télé-santé qui ont vocation à favoriser la prévention mais aussi à fluidifier les parcours de soin. Le dossier médical partagé qui est en fait un carnet de santé numérique conservant et sécurisant nos informations de santé (traitements, résultats d’examens, allergies…) sera automatiquement ouvert à toute personne née à compter du 1er juillet 2021. Mais tous les bénéficiaire de l'assurance maladie peuvent en profiter sur simple demande (à l'accueil d'un établissement de santé, dans une pharmacie, dans une CPAM, chez un médecin…).

Déploiement des télé-soins

La loi prévoit aussi le déploiement des télé-soins, mettant en relation un patient avec un pharmacien d'officine ou un professionnel de santé paramédical grâce à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Parmi les exemples possibles de télé-soins, le gouvernement mentionne l’accompagnement par les infirmiers des effets secondaires des chimiothérapies orales, ou les séances d’orthophonie et d’orthoptie à distance.