Saint-Étienne, Rennes, Mouvaux, Marseille, Bordeaux, Lyon et même la station de ski de Chamrousse ainsi que 9 autres communes françaises s’apprêtent à devenir des villes du futur exemplaires, durables et numériques, et aussi des modèles exportables grâce aux démonstrateurs industriels.

La création de démonstrateurs industriels pour la ville durable (DIVD) en France ont été actée par le Ministère de l’écologie et du logement en 2015. Ils ont pour objectif de faire émerger «des projets urbains fortement innovants qui ont vocation à devenir la vitrine de l’excellence française en matière de ville durable [...] grâce aux propositions d’acteurs publics et privés intégrant systématiquement des innovations technologiques, sociales et/ou organisationnelles» précise le site dédié.

Suite au premier appel à projet, 16 projets lauréats ont été désignés et bénéficient depuis 2016 et pendant 5 ans du soutien technique de l’État et du programme d’investissement d’avenir pour réaliser un projet exemplaire.

La Digital Twins City de Rennes Métropole

Le démonstrateur industriel de Rennes mise sur la création d’un jumeau numérique. Le Digital Twins, classé dans les technologies stratégiques pour 2017 selon Gartner est un modèle digital et dynamique d’objets physiques. Il permet de concevoir, d’analyser, d’optimiser virtuellement le comportement du dit objet.

Dans le cadre de Rennes, grâce à une maquette numérique, le projet 3DEXPERIENCity vise à développer les outils pour créer des plateformes collaboratives en 3D et transformer les pratiques d’aménagement et de gestion de la métropole.  Ce nouveau modèle de développement urbain encourage la coopération entre acteurs publics et privés variés, des grands groupes habituellement consultés pour les politiques d’aménagement, jusqu’aux start-up les plus disruptives. En savoir plus.

La gare de demain à Fontainebleau-Avon

Le projet pour la gare de cette commune du Sud Seine et Marne (5 000 voyageurs quotidiens), desservie par la ligne R du Transilien s’intitule Le Relais des Possibles. Il est décrit comme la transformation du rôle de la gare, plus conviviale, plus sociale grâce, entre autres à de nouveaux services aux utilisateurs comme une conciergerie, un espace dédié à la formation, aux téléactivités telles que le coworking ou la télémédecine. En savoir plus.

Chamrousse : la 1re SmartStation loisirs

Surplombant la vallée de Grenoble, la station de Chamrousse veut définitivement se tourner vers l’avenir avec ce démonstrateur industriel baptisé ‘’La ville grandeur nature’’. Pour répondre aux impératifs de la transition énergétique, la station ambitionne de développer un réseau de smart grid approvisionné par des sources énergétiques multiples, générées in situ (photovoltaïque, solaire, biomasse, récupération de chaleur avec les eaux grises).

Pour améliorer la mobilité dans la station et entre la ville et la station, des navettes autonomes sont aussi au programme. En savoir plus.

Paris-Saclay : pour des villes frugales

Ce démonstrateur a de grandes ambitions pour une gestion durable à l’échelle urbaine et infra-urbaine.  Le projet entend développer pour les citoyens des moyens d’adopter un mode de vie moins énergivore grâce à des infrastructures comme les smart grids, des solutions de mobilité telles que les véhicules autonomes ou le stationnement intelligent et mutualisé, ou des informations en temps réel pour accéder à des solutions de transport multimodal via une plate-forme numérique.

À Versailles-Satory, le démonstrateur Paris-Saclay veut concevoir un nouveau quartier.  Il sera basé sur le développement de dispositifs collaboratifs pour les échanges et l’optimisation de la consommation énergétique et des ressources. En savoir plus.

Tous les démonstrateurs industriels lauréats en 2016

En attendant la désignation des projets élus suite à la  session 2017 de candidatures, voici la liste des projets engagés depuis un an :

 

Sources :  Ubanisme-PUCA, Gartner