C’est à San Francisco que la dernière édition d’IBM Think s’est déroulée, du 12 au 15 février derniers. Il s’agit de l’événement tech international par excellence organisé par IBM et dédié aux clients finaux et aux IBM Business Partners. Steven Vanden Berghe et Jan Vandebroek étaient présents pour représenter Econocom lors de ce sommet unique en son genre. Comme attendu, IBM a dévoilé quelques informations importantes dans le cadre de son évolution et du portfolio de produits. Voici ce que vous pouvez retenir de l’événement.

L’IMPORTANCE DE L’«INFRASTRUCTURE ARCHITECTURE» SOUS-JACENTE (IA) COMME LEVIER DE L’«ARTIFICIAL INTELLIGENCE» (AI)

En 2018, le thème principal de l’IBM Think était l’Intelligence Artificielle (AI) et l’attention croissante qu’elle suscite auprès des entreprises. En 2019, on parlait plutôt de l’Infrastructure Architecture sous-jacente (IA) comme réel levier de l’Intelligence Artificielle. Car pour analyser un grand volume de données en temps réel, il faut disposer de la puissance nécessaire. Le moment adéquat pour présenter la plateforme IBM Power comme la solution idéale afin de faciliter l’AI. La plateforme utilise le système d’exploitation Linux One. IBM Power offre des prestations optimales en matière de performance et de mémoire. Le constructeur confirme également que la nouvelle version de la plateforme IBM Power, Power 9, convient parfaitement dans le cadre de l’Intelligence Artificielle.

AI VIA RECONNAISSANCE FACIALE, MEME DURANT VOTRE PRESENTATION

IBM a inspiré le public grâce à un exemple intéressant : la reconnaissance faciale durant une présentation au moyen d’analyses de type machine learning. Ce genre d’application permet au présentateur de détecter en temps réel les personnes attentives et les personnes plus distraites. Grâce à cette donnée, l’orateur peut modifier sa présentation en temps utile et récupérer l’attention de son public.

LA REPRISE DE RED HAT PAR IBM RENFORCE LES AVANTAGES DU MULTI-CLOUD

Les environnements IA équipés de composants de calcul et de stockage sont de plus en plus assimilés à un environnement multi-cloud. La reprise de Red Hat annoncée l’année passée n’était donc pas un hasard. Think 2019 était l’occasion pour IBM d’expliquer ce que cela signifie pour le multi-cloud.Grâce à Redhat Openshift, IBM connecte l’infrastructure cloud privée (on-premise) à plusieurs acteurs du cloud public (tels MS Azure, AWS, Google, IBM Softlayer, Alibaba et d’autres). Le résultat est une plateforme multi-cloud transparente. Via cette plateforme l’utilisateur gère non seulement ses ressources d’infrastructure mais peut également simplement ajouter des applications et des services via un portail libre-service comme le portfolio IBM-Watson.

On a récemment annoncé que Red Hat met à disposition d’IBM sa plateforme cloud OpenShift IBM Power Linux, facilitant la connexion avec d’autres fournisseurs cloud. En combinaison avec le ’software defined storage’ d’IBM (Spectrum Scale), cela permet aux fournisseurs cloud et aux plateformes de stockage d’être connectés sous ‘single-pane-of-glass’ : une opportunité unique pour le marché !

QU’EST-CE QUE CELA SIGNIFIE POUR ECONOCOM ET SES CLIENTS ?

Pour Econocom, IBM représente un partenaire stratégique de choix, tout comme Red Hat. Nous utilisons déjà l’Open Shift Cloud Platform de Red Hat sur notre propre plateforme Econocloud. La consolidation de ces services est extrêmement avantageuse pour Econocom et ses clients. Nous remarquons d’ailleurs que de nombreux clients pensent à une transition vers le cloud. Le cas échéant, un environnement multi-cloud se crée généralement, en fonction des applications utilisées qui sont parfois plus efficaces chez un fournisseur qu’un autre. En outre, nous sommes persuadés qu’une partie de l’infrastructure on-premise restera toujours chez le client. Rien que pour une question de confidentialité des données.

Lorsque l’ensemble des composants doivent être connectés et gérés, cela peut résulter en une architecture assez complexe. Grâce à Red Hat, IBM offre aujourd’hui une plateforme facilement gérable pour laquelle l’utilisateur administre et surveille tout de manière centralisée via une interface web. En ce y compris le software defined storage déjà orienté multi-cloud. Econocom détient l’expérience et l’expertise afin de vous guider en tant que Trusted advisor dans ce processus. Nous sommes aussi capables de l’implémenter grâce à notre savoir-faire technique et nos multiples certifications IBM (IBM GOLD partner).

Steven Vanden Berghe fait partie de l'équipe Projects & Consultancy en tant que Presales Manager pour Infrastructure Services au sein d'Econocom. Il a précédemment travaillé 14 ans chez Skillteam. "IBM est depuis toujours un partenaire clé pour tous mes projets. Je suis heureux de constater qu'IBM s'est énormément transformée ces dernières années pour carrément devenir leader du marché dans des secteurs clés tels que l'AI et le Machine Learning. Chez Econocom, nous veillons à encadrer l'avenir de l' infradtructure sous-jacente de nos clients.’’

 

 

Vous souhaitez en savoir plus à propos de l’événement ou consulter les présentations ? Découvrez ici la page IBM Think. Nos experts sont à votre disposition pour vous guider dans les solutions d’IA et multi-cloud. N’hésitez pas à nous contacter!