Lancé depuis l’Élysée le 21 février dernier, le jeune salon français Viva Technology met au défi les startups qui auront 3 jours pour se faire remarquer. « Viva Tech symbolise la réussite française et la vitrine du monde de demain », a déclaré le président de la République. L’objectif est de faire de cet événement le rendez-vous européen incontournable de la technologie, en réunissant startups et grands groupes.

Du 15 au 17 juin prochain aura lieu la seconde édition du salon Viva Technology. Lancée sous les ors de la République par le président François Hollande, cette seconde édition veut ainsi être le marqueur des salons high-tech en France. La première édition avait attiré 45 000 visiteurs venus découvrir les 5000 startups présentes.

« Il faut aujourd’hui avoir un grand évènement international pour compter dans la tech », a souligné Axelle Lemaire, alors secrétaire d'état au numérique lors de la conférence de lancement. « La France ne l’avait pas, ce n’était pas normal. La France est ouverte aux talents, 10 000 jeunes seront formés au numérique en 2017. La révolution numérique offre un monde d’opportunités. » Un avis partagé par Bernard Arnault, PDG de LVMH et à ce titre coorganisateur du salon via sa filiale Les Echos, « Si on libère l’énergie des entreprises en France on peut rêver et voir un jour des français devenir des géants comme Facebook ou Snapchat », a-t-il affirmé lors de la conférence de presse.

Viva Tech est organisé par Publicis, en partenariat avec Les Échos, Orange, BNP Paribas, LVMH et Google. L’ambition de l’édition 2017 du salon est donc de créer un évènement plus innovant et plus international qu’en 2016. « Avec Viva Technology nous voulons devenir l’évènement mondial incontournable du numérique, à l’image du festival de Cannes pour le cinéma », a expliqué Maurice Lévy, président du directoire de Publicis et instigateur de l'événement. « Pendant Viva Technology, plusieurs milliers de startups, dirigeants, investisseurs et leaders d’opinion du monde entier seront rassemblés sous un même toit, où ils pourront se connecter, échanger leurs idées, investir et collaborer. »

Cette année le salon veut intéresser visiteurs et des startups avec de nouveaux dispositifs tels que Talent Connect, pour faciliter la recherche d'emplois dans les métiers du numérique, Mentor Connect, pour aider les startups à trouver des mentors ou encore les Office Hours pour favoriser les rencontres entre les investisseurs et les startups.

La ligne directrice du salon est de conserver l'esprit startup. « Avec plus de 1500 startups à Paris, la capitale est la ville d’Europe qui en compte le plus grand nombre », a souligné François Hollande. « Ce sont les entreprises qui auront fait le plus d’efforts qui remporteront les marchés. Viva Technology symbolise la réussite française. Le lancement de ce salon a lieu ici, à l’Élysée, car l’innovation a pris le pouvoir et doit le garder au delà des échéances qui viennent», a déclaré le président.

Le salon aura aussi son Prix avec le «LVMH Innovation Award», qui récompensera une startup prometteuse. Ainsi 32 startups seront présélectionnées et présentées sur le lab LVMH, au sein du salon. La remise du prix aura lieu lors de l’événement, après une seconde phase de sélection et des sessions de pitchs sur place. Ce prix ouvrira à des échanges avec les équipes en charge des investissements au sein du groupe LVMH et au développement d’un partenariat potentiel avec LVMH et ses Maisons.

Le salon organisera en parallèle cette année 130 challenges pour les startups. Elles devront ainsi répondre aux problématiques proposées par 20 partenaires et rejoindre leurs « labs » pendant 3 jours. Les challenges porteront notamment sur le tourisme, la finance, le luxe ou les ressources humaines.

Informations pratiques

Le Salon Viva Technology se déroulera du 15 au 16 juin 2017 à Paris Expo, Porte de Versailles. Les deux premiers jours seront réservés aux professionnels et le troisième sera ouvert au grand public.