Avec des applications pour le quotidien des professionnels, les smartwatches sortent, timidement, de leur image d’objet connecté pour geek ou de wearable pour afficionados du quantified self. Petite revue des possibilités pour faciliter la vie des collaborateurs branchés.

smart_watch-office_une

C’est un fait : les montres intelligentes et connectées n’ont pas encore révolutionné les usages. Les smartwatches en sont encore à leur balbutiement en termes d’adoption et restent des annexes du smartphone, classées au rang d’accessoires. Cette dépendance, leur manque d’autonomie côté batterie, l’ergonomie encore peu travaillée et le peu de fonctionnalités watch only sont des freins. Mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain.

Apple, Samsung, Android encouragent les ‘’watch only-apps’’

Les lignes bougent, un peu, et les app stores pour wearables s’étoffent, un peu aussi. Les éditeurs et certaines grandes marques déclinent progressivement pour les montres intelligentes certaines de leurs applications mobiles. Les développeurs sont incités à concevoir des apps spécifiques pour le système d’exploitation Android Wear ou pour Tizen, l’OS wearable de Samsung. Apple a mis à disposition le framework WatchKit pour enrichir son AppStore d’applications, entre autres natives.

smartwatch-os

En attendant de sortir du phénomène du chien qui se mord la queue : encore trop peu de montres vendues, parce que pas assez de fonctionnalités ni d’utilisateurs, donc peu d’apps développées et peu de montres vendues, etc., en y regardant d’un peu plus près, la montre connectée peut légitimer sa place aux poignets des professionnels.

Ces applications smartwatch utiles pour travailler

Les montres connectées sont encore avant tout des émulateurs d’applications smartphone à distance (appels, photo, etc.). Pour les professionnels en mobilité, cet aspect pratique n’est pas à négliger. Ne pas sortir son terminal mobile à tout moment permet de gagner du temps et de gérer les priorités absolues.

Des fonctionnalités autonomes font leur apparition sur les modèles de montres connectées les plus évolués et elles commencent à faire grimper les standards : se connecter au WiFi, GPS, consulter des notifications, commande vocale, dicter des sms et emails, recevoir des appels, voire même discuter avec des correspondants (montre MyKronoz ZeRound), bénéficier d’un espace de stockage (LG Watch Urbane), effectuer des paiements sans contact NFC (Swatch Bellamy, Samsung Gear S3), s’authentifier (déverrouiller son MacBook avec watchOS3) .

applewatch-app-itunesPour personnaliser les fonctionnalités de la montre, il est nécessaire de télécharger des applications tierces, gratuites ou payantes, depuis les app stores de l’OS. Pour les montres watchOS, iTunes mentionne la compatibilité de l’app dans sa fiche descriptive. Samsung a développé un TizenStore. Les apps Android Wear sont dans une section de Google Play. Tous les éditeurs ne développent pas leurs app smartmatch pour ces 3 plateformes. À vous de chiner.

  • Pour communiquer : Gmail, Outlook, WhatsApp, Skype, Hangouts, WeChat, Apple iMessage, Messenger, Twitter, Slack, WiFi Manager, etc.
  • Pour la productivité: Plusieurs apps calculatrice, calendrier, to-do-list, bloc-notes, Evernote, outils de curation (Trello), Microsoft PowerPoint, OneNote, Audio recorder, Web browser, Google Now, Voice search, …
  • Applications pratiques en déplacement: Google Maps, Citymapper, XE Currency pour les taux de change, iTranslate, Google Translate, TripAdvisor, Uber, celles d’aéroports ou de compagnies aériennes avec ticketing (Air France, KLM, British Airways, EasyJet, etc.), de chaînes hôtelières, de banques, localisation de sa voiture (My Car Locator), 1Password (sauvegarder en toute sécurité tous ses mots de passe), etc.

Le marché des montres connectées

Face au marché du smartphone (1,43 milliard d’unités vendues en 2015 selon IDC), celui des montres connectées fait figure de petit poucet (19,4 millions).  Les Apple Watch se taillent la part du lion avec près de 50% des ventes, devant Samsung, Lenovo et LG Electronics. Avant de totalement convaincre et susciter le même engouement que leur grand frère smartphone,  les smartwatches et leur écosystème doivent faire leurs preuves.

smartwatch-marche-idc