Plus créative, motivante, valorisante pour l’élève, l’écriture avec le numérique peut éliminer certains freins liés à l’apprentissage et développer des compétences plus variées. Elle ne dédouane pas pour autant de l’apprentissage de l’écriture manuscrite, a souligné Jean-Luc Velay du CNRS lors du dernier colloque écriTech.

educnum-ecriture-numerique_une

Dactylographiée, hypertextuelle, collaborative, interactive, multimédia : avec le numérique, l’écriture (et in fine la lecture) est entrée dans une nouvelle dimension. Une dimension dans laquelle se sont plongés des enseignants pour y entrainer leurs élèves. Et ils racontent.

education-smsi-voix : le blog pour aimer la littérature grâce à l’écriture

Si vous n’avez jamais imaginé comment les personnages de Balzac auraient communiqué par sms, les apprentis écrivains d’une classe dans le Finistère l’ont fait en 2015 ! (illustration ci-contre). Et cette extrapolation faisait partie de leur programme, certes un peu à la marge.

i-voix est un blog et avant tout « un espace de lecture et d'écriture, de création et d'échange, autour de la littérature. Il est l'œuvre des Premières L du Lycée de l'Iroise à Brest et des élèves apprenant le français au Liceo Cecioni à Livourne (Italie) dans le cadre d'un projet eTwinning. » Le préambule est clair et l’expérience menée depuis plusieurs années par un professeur de littérature avec ses différentes classes en préparation du Bac de Français.

i-voix est un projet pédagogique aux objectifs multiples : « par l'écriture, favoriser la lecture : les articles publiés par les élèves sur ce blog, qu'il s'agisse de relevés, de propositions de commentaires, de recherches d'intertextualité, de jeux poétiques, de réécritures diverses, permettent de rendre la lecture active et sensible, de diversifier les modes d'appropriation d'un texte, de goûter des œuvres littéraires exigeantes et diverses... »

Pas le couperet de notes en fin de travail, les élèves sont motivés par les échanges écrits qu’ils génèrent grâce aux articles publiés et des contenus annexes diffusés sur Facebook Twitter ou par sms. Même des écrivains contemporains étudiés participent aux débats à distance. Cerise sur le gâteau, en fin d’année scolaire, les élèves français partent à la rencontre, bien réelle, de leurs homologues italiens. Pour Michel Le Bault, l’enseignant à l’initiative du projet, il ‘’est allé chercher les élèves sur leur territoire littéraire de prédilection, le web et les réseaux sociaux’’… et ce, pour explorer les Classiques !

L’écriture collaborative avec Framapad

Framapad est un logiciel, simple d’utilisation fréquemment utilisé par des enseignants pour sensibiliser des classes de niveaux différents au travail en groupe et à la création collective.

Pour la collecte synchrone ou asynchrone d’informations, la création de nouveaux corpus écrits, littéraires ou non, cet outil offre la possibilité aux jeunes de rassembler, commenter, enrichir des prises de notes. Le CNDP de Caen l’illustre avec une utilisation en classe de SVT, pour de la dictée et correction entre pairs.

education-ecriture-collaborative

L’application peut aussi aider à créer des fragments d’histoires ou des ‘’romans baladeurs’’ grâce aux interventions de plusieurs élèves, voire de plusieurs classes. Les contributions de chaque élève sont repérables grâce à un code couleur et visualisables en temps réel. L’outil offre également la possibilité d’échanger par écrit en live.

 

Au sujet d’écriTech

L’écriture avec le numérique pour les professionnels de l’éducation a son colloque annuel depuis 7 ans grâce à écriTech. En 2016, l’événement a permis de faire le point sur les écritures nouvelles et plurielles, sur leurs mises en pratique par des enseignants et sur des notions essentielles, entre autres :

  • Le fait que l’innovation numérique en matière d’écrits, de productions écrites, de pratiques scripturales ne fait nullement table rase des pratiques anciennes
  • Les apports et limites du numérique dans l’apprentissage de l’écriture avec l’importance de l’apprentissage de l’écriture manuscrite pour développer de meilleures compétences en lecture
  • Des pratiques innovantes pour faire écrire du niveau élémentaire jusqu’au lycée
  • La pratique de l’écriture en réseau
  • L’évolution de la notion d’auteur(s), etc.

Tous les actes du colloque sont consignés en version audio sur le site et la prochaine édition d’écriTech, organisée par la DNE (Direction du numérique pour l’éducation), l’académie de Nice et le Réseau Canopé se déroulera au mois de mai 2017.