Tous les maillons de la supply chain bénéficient des avancées technologiques de ces dernières années. L’étape de l’inventaire gagne elle aussi en efficacité, rapidité et fiabilité grâtce à l’arrivée de nouveaux moyens avec l’entrée des robots, des capteurs et des drones dans les processus.

cover_eyesee_une

Les robots commencent petit à petit à remplacer les humains dans les tâches inintéressantes telles que les inventaires. Le canadien 4D Retail Technology propose par exemple aux grandes surfaces son robot Space Genius, capable de réaliser l'inventaire à lui tout seul dans les magasins. Monté sur un Segway, le robot scanne les rayons grâce à une technologie de capture 3D en ultra-haute définition et d’analyse de l’image. Il peut ainsi établir un inventaire précis des étalages, signaler les anomalies, déduire les optimisations possibles pour améliorer la visibilité de certains produits ou réduire celle d’autres références. Sa capacité d’inventaire associée à ses solutions d’analyse des données doit, d’après les concepteurs, aider à développer le chiffre d’affaires des magasins.

gants-connectesLes outils les plus simples deviennent intelligents grâce à l’IoT, à l’image des gants qui deviennent connectés.  Équipés de capteurs ils facilitent les taches rébarbatives en logistique. Chez Audi par exemple, des gants scanners baptisés ProGlove lisent les codes barres directement et libèrent ainsi les mains des manutentionnaires. Ce gant remplace ainsi les traditionnels scanners de codes barres sur le site Audi à Ingolstadt où les employés déclenchent la numérisation en appuyant simultanément sur le pouce et sur le premier doigt. « Le développement de ProGlove suit l’idée que l’électronique portable doit soutenir les employés. C’est pourquoi nous avons développé un gant léger pour l’industrie qui est intuitif à utiliser, et qui peut être déployé sans aucune charge d’intégration », a déclaré Thomas Kirchner, PDG de ProGlove au site 4Legend.

Les drones volent au secours de la Supply chain en accomplissant les inventaires. Déjà utilisés pour les livraisons, les drones étendent désormais leurs compétences aux inventaires. C’est ce que prévoient le groupe Géodis et la société Delta Drone avec leur solution développée et testée en condition réelle sur les sites de Saint-Ouen-l'Aumône (Val d’Oise) et Plaisance-du-Touch (Haute-Garonne). Un drone prototype, quadricoptère, équipé de caméras haute-définition et associé à un robot au sol portant les batteries, a ainsi identifié des palettes en condition de faible luminosité. La solution est pilotée au moyen de plusieurs systèmes électroniques et informatiques. Elle doit permettre le comptage et le reporting des données en temps réel mais également traiter les données collectées et les restituer. La solution finalisée devrait voir le jour au premier trimestre 2017.

Le grenoblois Hardis Group lance lui aussi un système d’inventaire par drones avec sa solution Eyesee. « Lors des opérations d’inventaire, l’activité des dépôts est interrompue. De plus, classiquement, l’inventaire est réalisé, soit en utilisant une nacelle (souvent louée) pour accéder à la marchandise, soit en utilisant un chariot pour descendre la marchandise»,  explique Jean-Yves Costa, directeur des solutions logistiques chez Hardis au site Objet Connecté. « Le système proposé permet, par un déplacement du drone – en mode manuel, guidé ou automatique –, d’obtenir et de traiter les informations nécessaires pour réaliser un inventaire ou des contrôles de stocks ». Les drones se déplacent selon un plan de vol préétabli qui suit la cartographie du lieu et la caméra scanne les éléments qui seront ensuite analysés. La solution doit notamment réduire les erreurs, diminuer l’interruption du travail liée à l’inventaire et baisser le coût de cette étape obligatoire dans la vie de nombreuses sociétés.

Sources : Delta drone4LegendLe Nouvel économisteNuméramaObjet Connecté