Après le suivi de colis par radio-identification, La Poste suisse intègre la RFID pour le courrier.

RFID et automatisation logistique pour les services postaux

La Poste suisse s’est engagée dans un vaste plan de modernisation de ses services qui associe désormais objets communicants, logistique et robotique.

Depuis 2008, l’acheminement des colis (100 millions/an) par le service PostLogistics de La Poste suisse et ses filiales est optimisé par un système de gestion basé sur la RFID.

C’est désormais au tour du courrier léger (2,3 milliards de lettres par an) de bénéficier de cette technologie permettant de tracer les 70 000 chariots (rollbox) et les palettes de courriers de cette administration entre les centres de traitement.

Pour ce dernier déploiement en date, le dispositif de La Poste suisse comprend une puce RFID ultra haute-fréquence intégrée à chaque chariot, des portails équipés de récepteurs sur les entrées des 50 centres de traitement du pays, les solutions logicielles pour enregistrer et gérer en temps réel les mouvements des rollbox et leurs palettes de courriers, et les acheminer à destination via un système robotique automatisé.

Le marché de la RFID en hausse de 17 % en 2012

7,67 Mds $ : ce sont les revenus générés dans le monde par la technologie RFID active ou passive (étiquettes, lecteurs), et ses logiciels et services associés en 2012, selon une étude IDTechEx.

Presque 4 milliards d’étiquettes RFID seront vendues cette année, dont 25 % pour le seul secteur de l’habillement.

Aéronautique, agriculture, santé, logistique, distribution, etc… les applications de technologies RFID sont nombreuses. RFID Journal en a recensé les principaux déploiements au travers d’une carte interactive très riche en exemples.

En savoir plus sur les smart objects avec l’e-media