La stratégie multicanale Ship from Store a tout pour plaire. Avec ce dispositif logistique, les points de vente viennent maintenant en soutien aux market places pour l’envoi des commandes.  Un moyen de contourner les ruptures de stock des centres logistiques et de ne pas laisser les consommateurs sur leur faim.  

retail_ecommerce

Les ventes en ligne aux USA ont progressé de 18% cette année pour Thanksgiving et les soldes Black Friday. Les e-consommateurs ont dépensé l’équivalent de 5,27 milliards de dollars selon l’Adobe Digital Index. C’est sans compter les résultats des Black Friday européens et les futurs achats de Noël. On le sait, pour les retailers et les plateformes de ventes en ligne, les deux derniers mois de l’année sont cruciaux.  Pour accompagner cette fièvre acheteuse et aussi leurs résultats commerciaux sur l’ensemble de l’année,  de plus en plus d’enseignes s’appuient sur un dispositif Ship from Store.

Ship from Store : une opération transparente pour le client

Le principe est sans couture et ne modifie en rien les habitudes de l’e-consommateur.  Le client commande en ligne. Si le produit choisi n’est pas disponible dans le centre logistique, la commande est transférée vers un magasin qui a l’article en stock. Le point de vente prépare puis envoie directement le produit au destinataire. La formule peut aussi s’appliquer à un magasin en rupture qui relaie la demande de son client vers un autre point de vente. Ce dernier prendra alors en charge la livraison.

Le Ship from Store est dans l’air du temps depuis quelques années et les constats montrent la pertinence du modèle : des ventes en hausse, tout particulièrement pendant les périodes des soldes et des ventes de fin d’année pour les retailers qui ont mis en œuvre cette stratégie.

10 à 40% d’augmentation pour les ventes en ligne

1,3 million de commandes opérées en novembre et décembre,  soit 15% des commandes en ligne globales : pour l’enseigne de jouets Toys R Us, la première phase d’expérimentation mise en œuvre avec 750 points de vente en 2012 a été concluante. En tout, ce sont 50 000 commandes par jour qui ont pu être traitées par l’ensemble du réseau pendant cette même période selon les données d’une étude Kurt Salmon.

Depuis 4 ans, les succès liés à cette stratégie ne se démentent pas. La marque de chaussures Mephisto, présente dans 80 pays affiche + 40% de ventes en ligne en 2015 grâce à la formule. Aux USA, Target a démarré sa stratégie Ship from Store il y a un an avec 460 points de vente. Ils ont assuré 30% des ventes en ligne annuelles de l’enseigne, et 50% sur le seul dernier trimestre, tout en garantissant une livraison sous 48h.

En France, le Ship from Store est aussi une nouvelle donne dans le secteur alimentaire pour contrer la puissance Amazon Prime Now et ses livraisons express en quelques heures, voire H+1 sur Paris de produits tels que ceux de Fauchon ou Bio c’bon.  Auchan par exemple entend s’appuyer sur ses magasins de proximité SimplyMarket. Carrefour a lancé livraisonexpress.fr pour livrer la Capitale en 30 minutes ou sur rendez-vous, entre 9h et 22h. La commande part depuis le magasin le plus proche de l’e-shopper et est acheminée par un coursier Stuart, spécialisé dans la livraison du dernier kilomètre.

Des marges et des stocks et un turn over optimisés

Autre point positif, valable particulièrement sur le très vaste territoire américain et pour les enseignes présentes avec un réseau international de points de vente, le Ship from Store permet souvent d’augmenter la marge sur la vente. En choisissant le magasin le plus proche du destinataire, les livraisons peuvent être opérées par voies terrestres et elles sont moins coûteuses que par avion.

La réduction du stock dans le centre logistique et les turn-over dans les centres de distribution et les magasins sont aussi à mettre au rang des avantages de cette nouvelle composante de la supply chain.

L’inventaire unifié : un nouveau challenge IT pour les retailers

Un inventaire, la disponibilité des stocks affichée en temps réel sur la market place, un système de commande et de suivi partagés entre la plate-forme e-commerce et l’ensemble des points de vente sont évidemment des clés pour que le modèle fonctionne de façon satisfaisante.

Pour le CEO de Target, le Ship from Store « apporte plus de complexité à l’activité ». Des plateformes logicielles Cloud comme Kibo proposent des solutions de gestion des inventaires, de traitements des commandes et livraisons multicanales sur l’ensemble d’un réseau.

La disponibilité et la rapidité des préparateurs de commande en magasin, l’opérateur de  livraison choisi en sont d’autres, car le délai attendu par le client ne doit pas souffrir de ce transfert interne.

Sources : Venture Beat, PYMNTS, Kurt Salmon, LSA, JDN/Auchan, JDN/Stuart