Bienvenue dans une nouvelle dimension ! Pour les médias, les plateformes de partage de contenus, l’audience et les publicitaires, la naissante démocratisation de la réalité virtuelle amorce de grands changements. Coup de projecteur sur les premiers pas marquants de cette technologie.

realite-virtuelle-Gear-vr_une

Sportifs et/ou fans de réalité virtuelle, préparez vos casques pour le mois d’août. Du 5 au 21, avec les JO d’été au Brésil, vous pourrez vous immerger dans l’univers des athlètes de très haut niveau et vivre intensément leurs performances. Le Service Olympique de Radiotélévision va en effet introduire la diffusion en direct de certains événements de ce grand rendez-vous. Il s’agira des cérémonies d’ouverture, de clôture et d’une compétition par jour. Et pour les retardataires, les vidéos seront disponibles ultérieurement en VOD. Une incertitude demeure encore quant aux équipements qui seront compatibles.

Samsung aux avant-postes du broadcasting live

Au JO de Rio, la réalité virtuelle sera une première dans l’univers de la retransmission d’événements de cette ampleur. Le broadcasting des JO d’été 2012 à Londres a concerné environ 5 600 heures de programmes diffusés dans 200 pays et près de 5 milliards de téléspectateurs. À Rio, les diffusions en réalité virtuelle toucheront évidemment une audience beaucoup plus restreinte mais elles permettront à la technologie de bénéficier d’une visibilité sans égal. Samsung, partenaire du comité olympique de longue date soutient cette expérience. Parions donc sur le fait que le casque Gear VR du fabricant coréen fera partie des supports compatibles.

Avec la réalité virtuelle en directe, le CIO part-il sur une aventure risquée ? En fait, avec Samsung, il a déjà fait ses premières armes cet hiver avec ce type de retransmissions. L’introduction de la technologie s’est faite à moindre échelle, par la petite porte : celle des jeux Olympiques d’hiver de la jeunesse (JOJ) qui ont eu lieu en février 2016 à Lillehammer. Le fabricant coréen a profité de ce rendez-vous pour diffuser en streaming la cérémonie d’ouverture et des extraits quotidiens de ces JOJ sur ses smartphones et casques compatibles. Trois  Samsung Galaxy Studios installés sur le site (photo ci-dessous) de Lillehammer ont aussi permis aux spectateurs et athlètes de découvrir ces nouvelles expériences immersives, comme par exemple le saut à ski ou le ski free ride.

VR-samsung-lillehammer

Le 360° et la réalité virtuelle : une révolution pour les médias

Pour le sport, la culture ou l’actualité, les vidéos 360° réalité virtuelle est l’un des prochains enjeux des producteurs et diffuseurs de programmes. Et ils n’ont pas attendu les JO de Rio pour se positionner.

La chaîne Sky a par exemple investi depuis 3 ans dans un très renommé studio de production en réalité virtuelle, Jaunt VR et a produit depuis des documents immersifs. Le premier en date pour les actualités concerne la crise migratoire en Europe. Une véritable révolution pour les chaînes d’info et pour les journalistes qui désormais peuvent faire vivre le phénomène comme le reporter sur le terrain.  C’est un nouveau mode de narration qui permet à l’audience de « bénéficier grâce au principe de l’immersion d’une perspective plus riche, plus profonde pour comprendre ce qui se passe » a commenté le directeur des actualités de la chaîne.

« Nous assistons à la naissance d’un nouveau medium, ses effets à venir seront considérables pour l’information et le journalisme » Niko Chauls, USA Today.

Pour les programmes sportifs, avant Rio, le basket et le football  se sont déjà immiscés à titre expérimental dans la tendance. Une fois encore à l’initiative de Samsung, aux USA en tant que partenaire de la NBA et au Portugal en collaboration avec un groupe de broadcasting et la ligue professionnelle de football portugaise. Un important match de championnat a été retransmis en direct et en 360° mais pour quelques spectateurs uniquement, sélectionnés par le fabricant coréen. Le football américain n’est pas en reste évidemment avec des expérimentations menées autour du championnat NFL et promues pendant le Super Bowl 50.

Pour les plateformes de partage et les artistes, la réalité virtuelle est aussi une nouvelle opportunité de promouvoir les talents et d’engager les fans dans une expérience nouvelle de la scène. Jaunt VR a ainsi filmé un concert de Paul Mc Cartney à San Francisco en 2014. Tout récemment, la live music en réalité virtuelle a pointé son nez sur YouTube avec 30 minutes de concert de la chanteuse américaine DAWN, réalisé par le YouTube Lab.