Plus axés sur les parcours ambulatoires, avec des espaces techniques entièrement repensés et connectés, l’hôpital de demain renouvelle son approche des parcours de soin.

digital-healthPlus d’ambulatoire, de prévention et de médecine personnalisée grâce au digital

Peut-on prédire ce que sera l’hôpital en 2035 ? À la rapidité avec laquelle les technologies transforment le secteur de la santé, la seule affirmation possible, souligne le Docteur Mitch Morris, spécialiste américain en oncologie et en administration d’établissement de soins est que les professionnels de la santé d’aujourd’hui seraient affolés s’ils pouvaient se projeter en 2035. Tout comme les médecins d’il y a 20 ans auraient eu du mal à imaginer l’évolution de leur pratique avec les technologies actuellement à disposition.

Néanmoins, l’implémentation progressive des technologies digitales dans le secteur de la santé dessine d’ores et déjà de grandes tendances selon cet expert.

  • Le développement de l’ambulatoire est déjà une réalité aux USA où le nombre d’hospitalisation de jour est en augmentation depuis 20 ans et en croissance de 17 % depuis 5 ans. Pour le docteur Morris, les séjours hospitaliers seront à terme réservés aux patients nécessitant un suivi très spécialisé.
  • La prévention : dans l’optique de rationaliser les dépenses de santé, la prévention et le suivi à distance, particulièrement de maladies chroniques seront mieux valorisés par les organismes de remboursement.
  • La médecine ‘’personnalisée’’ basée sur des diagnostiques et de traitements anticipatifs basés sur des données génomiques, entre autres pour le cancer est une pratique émergente, de plus en plus déployée comme facteur différenciant pour les centres de soins et favorisée par les technologies.
  • L’hôpital mobile et virtuel : les progrès de la télémédecine et des communications virtuelles vont permettre des traitements à distance et limiter les besoins en hospitalisation. Les établissements de santé devront être focalisés sur quelques spécialisations.

Tous les détails avec l’article :  The Future of Hospitals: Visions of the Healthcare Landscape in 2035, Becker’s Hospital Review

La transformation des hôpitaux est déjà très concrète

Projet pilote, rénovation d’établissement ou construction de centres nouvelle génération apportent les preuves que la transformation du secteur hospitalier est une réalité (voir article emedia : Des hôpitaux 2.0 à l’horizon 2015), certes qui prend du temps mais d’ores et déjà marquée par de nombreuses initiatives.

Dans la liste des effets les plus marquants, la conception de la chambre d’hôpital de demain est à elle seule une petite révolution, à l’image de la Concept Room pour les parcours ambulatoire ou la chambre revalidante développées par le Cluster Santé dont Econocom est partenaire.

healthcare.0211

Autre image nouvelle, celle de chirurgien opérant avec une Google Glass pour visualiser ‘dans le coin de l’œil’ les données cliniques de son patient.

Les tablettes entrent également dans l’éventail des nouveaux outils utilisés dans un bloc opératoire. Glissés dans un sac étanche, l’iPad permet à des chirurgiens d’accéder à une visualisation très précise de la zone à opérer avec une application de réalité augmentée. Elle a été développée en Allemagne par le Frauenhofer Institute en 2012 et a déjà été utilisée sur plus de 6 000 patients.

Ces nouveaux outils témoignent de l’évolution globale des blocs opératoires, de plus en plus équipés de systèmes complets d’accès aux informations et à leur visualisation, comme les plateformes de gestion de flux de données en IP, sans câblage au sol et capables de gérer des données multimédia. La firme belge Barco, experte en systèmes d’affichage professionnel s’est fait une spécialité des technologies de visualisation pour les salles d’opération et de consultation et a déjà convaincu l’hôpital de Maastricht aux Pays-Bas (voir la présentation vidéo Barco).

Mythes et réalités sur l’hôpital 2.0

La digitalisation des établissements de santé génère de nombreux préjugés. Pour combattre les mythes qui entourent le concept d’hôpital digitalisé, la division australienne de Deloitte a fait appel à une dizaine d’experts de terrain dans le domaine des stratégies IT et de la santé pour s’inscrire en faux contre les 12 idées reçues les plus répandues. Mythes et réalités…extraits :

  • L’hôpital digital serait un hôpital sans aucun document imprimé.

– Les hôpitaux digitalisés vont continuer à fonctionner en mode hybride, avec des documents dématérialisés et imprimés.

  • Les médecins devraient avoir accès à toutes les données médicales de leurs patients.

– Les médecins n’ont besoin que des données patient nécessaires à la prise de décision concernant leur périmètre d’intervention.

  • Les data devraient être gérées par un système unique de gouvernance.

– Une bonne gouvernance des données doit être opérée par un framework commun capable de gérer plusieurs types de données.

  • Les médecins devraient avoir accès aux données patients uniquement via l’infrastructure et les devices de l’établissement de santé.

– Les professionnels de santé attendent aussi de bénéficier d’accès aux données patients via leurs propres terminaux.

  • Les technologies de mobilité seraient un plus dans un établissement digitalisé.

– Dans un hôpital, les professionnels de santé sont  de façon inhérente en situation de mobilité. Les technologies de mobilité doivent donc être l’une des fondations d’une stratégie numérique, et non une option a posteriori.

Consulter l’intégralité du document : Untangling the truth, debunking the myths surrounding the technology journey for digital hospital, Deloitte.

Solutions d’Econocom pour le bloc opératoire digitalisé, à découvrir en vidéo

VideoHealthcareCRoy

 « Partir des usages et des besoins pour apporter des solutions clés en main »

Cyrille Roy, Strategic Segment Director Healthcare d’Econocom présente les Smart Solutions Healthcare d’Econocom spécifiques au secteur de la santé et précise que «  le groupe est également présent sur le plateau opératoire, pour proposer la digitalisation du bloc et globalement des solutions clés en main avec un système de paiement As-a-Service » et d’ajouter « Econocom se positionne comme un intégrateur de solutions technologiques et de financement ».

Pour en savoir plus, consulter la page dédiée à la digitalisation du bloc opératoire sur le site du groupe.