L’ère post-PC n’est pas forcément une tendance aussi tranchée affirme un analyste IDC.

Vers l’ère du « PC Plus »
La baisse des ventes de PC constatée en 2011 et particulièrement au dernier trimestre, Apple en tête de peloton des ventes de « clients PC » au Q4 2011 (17 % du marché mondial et 12,7 % pour HP selon Canalysis) grâce à ses 15 millions iPads et 5 millions de Macs écoulés  et 5 millions de tablettes Kindle Fire vendues par Amazon en quelques mois tendent à confirmer une profonde transformation du secteur de l’équipement informatique.

Si une ère post-PC est à envisager, actuellement, Bob O’Donnell d’IDC préfère parler de l’ère du « PC Plus », à savoir «  l’utilisation du PC et de terminaux complémentaires ».

Qui tranchera entre PC et tablettes ?
Selon l’analyste IDC, l’utilisateur est un acteur essentiel au centre de cette bataille : « il y a encore beaucoup d’applications qui ne sont pas utilisables sur tablette et la puissance des ordinateurs, le clavier, la souris restent encore très importants. »

Face à la lutte fratricide qui semble se dessiner entre PC et ardoise numérique, Bob O’Donnell envisage plutôt à terme une réelle complémentarité des terminaux : « les tablettes occuperont une place unique, les PC également mais, avec de plus en plus de capacités à interagir ensemble ».

Autre acteur de cette bataille : les éditeurs. Bob O’Donnell argumente ses prévisions avec l’exemple d’Adobe qui développe ses applications spécifiquement pour les interfaces tactiles, en les envisageant comme complémentaires aux applications dédiées aux ordinateurs portables et non pas en remplacement.

> « Le PC n’est pas mort »… les explications de Bob O’Donnel d’IDC lors d’un entretien avec Dell

> Ventes de PC en 2011 : hausse ou baisse ? Un billet e-media

> Les prévisions d’IDC pour le marché du PC, des smartphones et tablettes d’ici 2016