Les usages des équipements et des ressources numériques progressent dans l’enceinte des établissements scolaires. Les enseignants y sont très favorables mais pointent souvent le manque de moyens et de formation. Voilà ce que révèle 2 enquêtes menées en parallèle, celle de PROFETIC par l’éducation nationale et celle commanditée par les éditeurs de manuels scolaires.

Profs et TICE : en progrès mais peut mieux faire

Le rapport PROFETIC* de l’éducation nationale sur les pratiques numériques des enseignants a permis de relevé des évolutions positives dans l’accès et l’usage du numérique et un taux de satisfaction très élevé pour ceux qui utilisent le numérique régulièrement pour leurs cours. 84 % des enseignants sont favorables au numérique, plus de 90 % des répondants jugent le numérique profitable à leurs pratiques pédagogiques : pour la préparation des cours, la diversification de leurs pratiques, l’attractivité de leurs séquences, etc.

PROFETIC-satisfaction-enseignant

L’enquête a aussi pointé qu’il était important de progresser rapidement sur certains points pour faire réellement entrer l’école dans l’ère du numérique, particulièrement dans l’accès des élèves aux équipements. Quelques résultats :

  • Équipements numériques
  • La détention et l’usage régulier d’appareils numériques est quasi systématique pour l’ensemble des enseignants (seul 1 % résiste) dans leur cadre privé
  • L’accès à des terminaux connectés et interactifs (PC, tablette, TBI, vidéoprojecteur) reste encore difficile dans l’enceinte scolaire pour les élèves.
  • Ressources pédagogiques
  • Le volume de contenus et d’outils pédagogiques s’est accru pour la préparation des cours mais beaucoup d’enseignants ignorent encore les ressources disponibles dans leur établissement ou déplorent l’absence de possibilité de donner des devoirs à la maison par le biais de solutions numériques.
  • 6 enseignants sur 10 ont recours régulièrement aux ressources pédagogiques numériques, une proportion qui n’a pas progressé depuis 2 ans.
  • Au-delà des usages de ces ressources concernant la préparation des cours, le suivi des évaluations et des devoirs, les pratiques plus novatrices, les méthodes de personnalisation de l’enseignement ou les pratiques pour inciter les élèves à communiquer et collaborer « peinent à décoller».
  • Formation des enseignants au numérique
  • Seuls 3 à 4 % des enseignants ont reçu une formation au numérique. La majorité s’est initiée de façon individuelle ou avec l’aide de collègues.
  • Assistance technique
  • Bien que l’assistance par les établissements soit en progression, la moitié des enseignants cherchent seuls ou avec leur entourage proche (personnel ou professionnel) des solutions aux difficultés techniques qu’ils rencontrent.
  • Équipement, organisation
  • La taille des groupes d’élèves et l’insuffisance ou l’obsolescence les équipements à disposition sont de plus en plus présentés comme des facteurs dissuasifs pour l’usage du numérique dans le cadre scolaire.
  • Consulter ici l’intégralité du rapport PROFETIC 2014

Manuels numériques : les élèves y ont encore peu accès individuellement

L’association Savoir Livre qui regroupent 6 des principaux éditeurs de manuels scolaires en France Belin, Bordas, Hachette, Hatier, Magnard et Nathan s’est mobilisée pour faire le point sur l’évolution des manuels scolaires numériques dans l’éducation en France. De la dernière étude menée par la TNS/Sofres sont ressortis plusieurs indicateurs :

  • Les usages des manuels scolaires sont en nette augmentation depuis 3 ans dans toutes les disciplines et principalement dans le secondaire. Le primaire reste le parent pauvre de cette évolution.
  • Les obstacles au développement des manuel scolaires restent les mêmes depuis 2011 : manque d’équipement, de crédit pour les ressources, de formation pour les enseignants et de maintenance technique des équipements en place.
  • Les manuels scolaires numériques proposés par les éditeurs sont perçus comme des ressources efficaces et de confiance par une très large majorité d’enseignants. Ils souhaitent disposer de ces ressources à partir d’un portail pour organiser librement la complémentarité en ressources imprimées et numériques. Ils sont majoritairement utilisés en groupe dans la classe mais très peu individuellement (7 %).

Education-manuel-numerique3

Suite à ces résultats, le collectif Savoir Livre a émis plusieurs recommandations pour intégrer plus avant l’usage des manuels scolaires numériques dans le circuit de l’e-éducation, entre autres, le besoin pour les collectivités d’augmenter les budgets dévolus aux ressources pédagogiques, le développement d’une véritable filière du numérique pour l’éducation impliquant les acteurs institutionnels et industriels (technologiques et éditeurs de solutions, de contenus), l’évolution des standards d’interopérabilité pour favoriser la généralisation des équipements et des ressources, et garantir la sécurité des données.

* Enquête PROFETIC 2014

Depuis 2011, le Ministère de l’éducation nationale interroge régulièrement plusieurs milliers d’enseignants dans les collèges et lycées dans toutes les académies pour évaluer l’évolution de leurs usages du numérique par rapport à 2012. En 2014, l’étude PROFETIC a été menée en ligne entre les mois d’avril et mai auprès de 5 000 enseignants et a permis de mesurer les évolutions sur la base de 58 % de réponses au questionnaire. Les observations de l’enquête ont été rendues publiques en juin 2014.