Plus d’un millier de postes seront à pourvoir en 2017 dans l’écosystème Open Source. Pourtant les candidats manquent à l’appel. Pour faire face à cette pénurie, les entreprises s’organisent, à l’instar d’alter way, co- fondateur de la nouvelle école Open Source School.  

Man works on a Touchscreen Interface

Le CNLL  ( Union des entreprises Logiciel Libre et Open Source) prévoit 15% de croissance du marché de l’Open Source en 2017. Le secteur en plein développement peine pourtant à recruter faute de candidats spécialisés dans ce domaine.

philippe-montarges« Il y a 3 ans, il n’y avait pas de cursus dédiés, seules quelques rares universités proposaient de filières touchant à l’Open Source», explique Philippe Montargès, co-président d'alter way (satellite du groupe Econocom). « L’idée de l’Open Source School est alors née, co-fondée par la société Smile, par le réseau des écoles EPSI et par les acteurs du monde de lOpen Source comme alter way, SensioLabs et  Red Hat... Nous avons aidé l’école à se mettre en place en alimentant son contenu avec des experts. Nous nous engageons aussi à recruter les élèves et à les prendre en alternance car nous avons besoin de candidats formés à l’écosystème Open Source, à ses particularités et aux projets communautaires et ouverts. »

Ouvert en 2016 aux étudiants Bac+3, le master OSS se fait en deux ans en alternance en entreprise. La première promotion sortira en 2018 avec un diplôme d’état en poche. Elle est déjà attendue de pied ferme par les entreprises du secteur dont les besoins sont larges.

esiea-forums-oct-2016-bd-118

alter way est partenaire de l’école d’ingénieurs Esiea qui propose un cursus Open Source. « Nous recrutons dans cette école, nous participons aux conférences et aux évènements. ESIEA est partenaire  la Student Demo Cup  concours de projets étudiants innovants organisé dans le cadre  de l’Open Source Summit », souligne Philippe Montargès.

Enfin, les formations professionnelles Open Source sont proposées directement par des entreprises comme chez alter way qui propose un catalogue large de formations continues : « Nous proposons des cursus autour de Docker, OpenStack, Drupal, PHP, Javascript ou Symphony. », précise le co-président d’alter way.

Qu’ils soient de l’OSS, de l’ESIEA ou d’autres cursus, les profils Open Source sont recherchés par les entreprises dès que possible, comme le rappelle Philippe Montargès d’alter way, « Nous recherchons pour 2017 plus de 60 postes 100% Open Source. Nous avons besoin de développeurs (front, full-stack, DevOps, de chefs de projets, d’administrateurs système Linux, d’avant-vente, de commerciaux pour nos agences de Lille, de Paris et de LyonNous recherchons prioritairement de futurs collaborateurs initiés au technologies Open Source Web et qui ont un minima une culture du travail collaboratif et de la contribution. »  

blogalter way soutient également l’institut IRILL, initiative de recherche et innovation sur le logiciel libre lancée par l’Inria avec ses partenaires de la recherche publique. alter way est aujourd’hui membre du comité de pilotage de l’institut. L’IRILL est un lieu de création unique où se croisent les expertises scientifiques, technologiques et industrielles nécessaires pour répondre aux défis soulevés par la croissance rapide du logiciel libre. Un projet porté par Roberto Di Cosmo, professeur de l’Université Paris 7 et en délégation à l’institut. L’institut est un lieu de recherche et d’innovation pour le logiciel libre ouvert à tous les acteurs. L'IRILL a pour objectif de devenir un centre de référence sur la recherche et le développement de logiciels libres, sûrs et fiables, participant, en articulation avec d’autres initiatives, à la fédération des acteurs du logiciel libre. En accueillant des projets industriels, l'IRILL sera aussi un observatoire et un centre d’expérimentation sur le transfert en logiciel libre.