L’ouverture des entreprises à l’innovation grâce à des start-up internes avec les intra entrepreneurs ou externes avec les incubateurs, et l’ouverture des données sont des orientations pleines de promesses. Les initiatives se multiplient mais démontrent que ces tendances ne sont pas encore arrivées à maturité.

open-innovation

Entreprendre dans son entreprise, l’autre voie de l’innovation. Nés dans les années 70, les intrapreneurs sont des salariés d’une société qui se lancent dans un projet indépendant et innovant au sein même de l’entreprise. Des créateurs de startups internes avec la bénédiction de leur maison mère. Ces jeunes pousses sont eux aussi accompagnés en interne et en externe.

  • Motiver ses salariés… Pour motiver ses salariés, des boites à idées du XXIe siècle peuvent être ouvertes comme chez Orange avec son « idClic » qui a déjà reçu plus de 120 000 idées dont 10% ont été mises en place.
  • L’incubateur d’intrapreneurs Mach49 à San Francisco. À San Francisco, Mach49 accueille depuis plus d’un an des intrapreuneurs de sociétés du Fortune 500 qui souhaitent créer des startups ou des spin-off.

 

start-up-grandes-entreprisesService public, énergie, banque : comment ces secteurs déclinent l’open innovation ? L’open innovation est multiforme. En France, les initiatives de La Poste, d’EDF et ERDF ou de BNP Paribas en témoignent. Concours de projets, fonds d’investissement, accélérateurs, open data : chaque entité développe l’une ou l’autre de ses formules ou les conjugue pour encourager l’innovation ou la coopétition.

  • Pour favoriser l’innovation, La Poste multiplie les leviers. En 2015, avec sa filiale Docapost, La Poste a initié le programme ‘’French IoT’’.
  • EDF et ERDF traquent l’innovation sur plusieurs continents. L’implication du fournisseur d’énergie EDF en matière d’open innovation est centrée sur deux types de programme : Electranova Capital, fonds international orienté sur les Cleantech et la détection d’idées innovantes via le prix EDF Pulse.
  • BNP Paribas focalise l’open innovation sur des problématiques métiers. « Banque et start-up sont des alliés pour repenser ensemble la banque de demain » : tout est presque dit par Yoann Jaffré, directeur de l’Open Innovation Lab de BNP Paribas qui dispose de WAI (We Are Innovation), espace de coworking pour les start-up innovantes.

 

Ces intermédiaires indispensables à l’open innovation. L’innovation ouverte nécessite un encadrement. Accélérateurs, incubateurs, fonds de financement se multiplient pour aider au rapprochement de deux univers encore très différents : celui des start-up et celui des grandes entreprises. La France bénéficie d’un contexte dynamique. L’emedia en propose une illustration avec quelques espaces de matching entre jeunes pousses, organisations traditionnelles et/ou investisseurs.

Green-Data-Center

 

Les datacenters se mettent à l’heure de l’éco-responsabilité. Innovation pour la récupération de la chaleur des datacenters, optimisation de leur efficience : côté consommation et recyclage énergétique, les progrès annoncent une ère plus green pour ces grands dévoreurs d’électricité.

  • On recycle déjà – un peu – la chaleur fatale (ou chaleur perdue) des data centers
  • Toutes les techniques pour rendre les datacenters plus green.
  • La France montre l’exemple avec des sites plus efficients
  • Le PUE prend du galon en devenant une norme ISO

 

L’open data en France : entre ouverture et résistance. Présidente de l’Open Government Partnership (OGP) à partir de l’automne 2016, la France est-elle vraiment la nation exemplaire que ce rôle implique en matière d’open data ? Rétrogradée en 2015 par l’Open Data Index, avec des amendements restrictifs récents du Sénat, mais aussi des avancées, l’Hexagone a encore des pas importants à franchir, selon les partisans des données ouvertes.

  • Besoin d’un Vélib à Paris ? À quelle heure avez-vous le plus de chance de le trouver près de votre domicile, de votre lieu de travail, est-ce une zone où les dégradations sont plus ou moins fréquentes ? À la fois pratiques si elles sont exploitées par une app et sociologiques, ces informations peuvent faciliter le quotidien et donnent d’intéressants indicateurs sur les habitudes des Parisiens, l’utilisation du service et ses améliorations potentielles.
  • Le yoyo du mouvement Open Data en France. Il y a de substantielles avancées pour la France de l’open data depuis le lancement fin 2011 du portail data.gouv avec quelques 350 000 jeux de données.