Mainstream… et plus du tout ‘’tendance’’ : faire ses achats de Noël sur les plateformes d’e-commerce est l’option choisie par 70% des internautes français en 2016 selon la Fevad. La fédération e-commerce et vente à distance a questionné un panel de consommateurs âgés de 15 ans et plus, pour connaître leurs intentions à la veille des fêtes de fin d’année. Et voici comment ils comptent gérer leurs achats.

m-commerce-noel

Dépenser mieux mais un peu moins : si  vous avez limité légèrement votre budget et si vous avez anticipé vos achats en ligne dès novembre, alors vous collez au portrait-robot du cyberacheteur pour Noël 2016.

  • S’informer sur les produits : 9 internautes français sur 10 envisageaient de préparer leurs achats pour la fin d’année via Internet.
  • Anticiper les achats : 25% des cyberacheteurs prévoyaient de démarrer leurs emplettes 2 mois à l’avance, plus d’un tiers lors de la 2e quinzaine de novembre et 37% sur les 2 premières semaines de décembre.
  • Profiter des promotions: 9 internautes sur 10 souhaitaient profiter des opérations spéciales lors des journées BlackFriday et CyberMonday en novembre.
  • Concrétiser en ligne: 32 millions de personnes  soit 7 internautes sur 10 pensaient concrétiser leurs achats de cadeaux de Noël sur la toile, soit 1% de plus qu’en 2015.
  • 195 euros : ce sont en moyenne 2 euros de moins qu’en 2015 qui devraient être dépensés en achats de Noël. Une fois encore pour la fin d’année 2016, l’e-commerce drainera la majorité des dépenses (59%), au détriment des surfaces de vente. Côté budget, les séniors (à partir de 50 ans) et les internautes classés CSP+ se démarqueront de la moyenne globale avec des budgets en ligne de 213 à 246 euros.

Choisir les produits phare du e-commerce

Vous n’avez pas encore d’idées ? Cette liste vous permettra de ne pas vous tromper, à défaut de vous montrer particulièrement original. Entre arriver les mains vides ou vous démarquer, à vous de choisir !

  • Produits culturels et ludiques : les livres, DVD et CD sont plébiscités à 50%, devant les jeux et les jouets avec 48% des intentions d’achats.
  • Mode: vêtements, chaussures et accessoires font aussi partie du panier cadeau des e-consommateur en décembre. Ce secteur devrait représenter 38% des ventes.
  • Cosmétique : c’est la tendance montante en 2016. Parfums, soins du corps et produits de maquillage grimpent à 32% des idées cadeaux des internautes.
  • Sur votre 31 pour le réveillon: 48% d’entre vous entendent aussi profiter de l’e-commerce pour améliorer leur garde-robe et garnir les réfrigérateurs en vue des deux soirées de réveillon.

Commander sur PC, tablette et smartphone

L’ordinateur est loin d’avoir dit son dernier mot. 67% des préparations et achats de cadeaux passeront par lui, les tablettes ne recueillant que 21% des suffrages. Les accros des commandes sur smartphone ne changeront pas leurs habitudes en cette fin d’année. Les mobiles représenteront 13% des ventes.

  • + 100% en France: les ventes m-commerce ont doublé entre 2014 et 2015 et ont pesé 7 milliards d’euros d’après RetailMeNot.
  • 15 - 34 ans: c’est dans cette tranche d’âges que se situent les consommateurs les plus friands d’achats en situation de mobilité, 54% des cyberacheteurs prévus pour la fin d’année.

Rester pragmatique pour la livraison

L’e-commerce et maintenant le m-commerce sont des solutions plus faciles et plus rapides pour les internautes, selon les tendances dégagées par les Fevad. Échapper à la foule dans les magasins en décembre, obtenir des prix plus attractifs sur le web font partie des grandes motivations. C’est la même veine pratique qui prévaut pour le mode de livraison. Les contraintes liées aux livraisons à domicile sont contournées grâce aux différentes solutions de collecte offertes par les cybermarchands et leurs partenaires logistiques :

  • Points relais (65%)
  • Retrait en magasin (30%)
  • Bureaux de poste (19%)
  • Chez un proche (10%)
  • Consigne (2%)

‘’Noël 2016 sur Internet – Enquête sur les intentions d’achat des internautes’’ - Étude Fevad/Médiamétrie/NetRatings