Gestion de plate-formes hétérogènes, sécurisation des données, maintenance… Convergence et utilisation de terminaux mobiles à titre professionnel et privé engendrent des problématiques complexes pour les DSI. Quelques pistes de réflexion.

La révolution mobile
Plus d’un milliard d’utilisateurs mobiles fin 2010, les ventes de smartphones supérieures aux ventes de PC au 4e trimestre de l’année écoulée ; 70 millions de tablettes en circulation d’ici 2012 selon IDC ; « les actifs de plus en plus prescripteurs et exigeants en matière d’accès aux outils numériques au travail » selon une enquête Ipsos/Microsoft d’avril 2011 ; généralisation outre-Atlantique du « Bring your own device »…

Convergence et « Bottom-Up » obligent les services informatiques à envisager de nouvelles approches pour gérer ces lames de fond.

Une nouvelle donne : la gestion de profils utilisateurs
Avec cette montée en puissance des différents terminaux mobiles, les DSI sont confrontés à la multiplication des sources internes et externes à l’entreprise (applications et données) depuis un ou plusieurs périphériques mobiles d’un même utilisateur et aux contrôles des accès aux données de l’entreprise sur tout leur cycle de vie.
Pour gérer ces nouvelles problématiques, la piste du transfert des priorités est avancée par les experts. En s’orientant vers des solutions d’automatisation de la gestion de profils utilisateurs et non plus des postes de leur parc informatique, les DSI peuvent envisager une évolution interne pérenne, en adéquation avec les transformations induites par la mobilité à long terme.

Le casse-tête de plate-formes hétérogènes et de la sécurité
Une étude conduite fin 2010 auprès de 250 responsables IT américains et anglais démontre que beaucoup ne disposent pas encore d’une réelle stratégie de gestion globale de la mobilité. Pourtant, ils placent l’introduction de nouvelles applications mobiles au rang de leurs priorités et envisagent à très court terme l’introduction de 8 plate-formes ou OS différents.
Les questions liées à la diversification des types de terminaux mobiles et à l’introduction d’équipement personnel au cœur de l’entreprise impliquent pour les DSI d’anticiper la prise en charge de plusieurs écosystèmes et une mise en œuvre globale de la sécurisation des flux et de leur système d’information. Un casse-tête qui reste à résoudre pour bon nombre d’entre eux.

Gérer les frontières entre professionnel et privé
Qui finance, qui est responsable de la mise à jour, de la maintenance, de la perte des périphériques à usage mixte ? Ces questions sont aussi cruciales et peuvent trouver une réponse dans les procédures mises en place par les départements informatiques, les règles internes édictées par l’employeur et éventuellement officialisées par les termes du contrat de travail.