L’innovation est considérée comme un enjeu crucial pour la compétitivité des entreprises. Mais l’innovation est un concept complexe qui s’applique à différents domaines et revêt des formes multiples. Voici un tour d’horizon…

Quelle définition pour l’innovation ?

steve-jobs-holding-iphone-sizedLa référence en matière de définition de l’innovation est donnée par l’OCDE et son Manuel d’Oslo[CFR1] . Il pose les principes directeurs en matière de recueil et d’analyses de données sur l’innovation appliquée aux différentes industries. Selon ce document, l’innovation est «  la mise en œuvre (implémentation) d’un produit (bien ou service) ou d’un procédé  nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques d’une entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures». Cette définition distingue donc 4 grands types d’innovation :

  • Innovation de produit ou de prestation : elle consiste à la mise à disposition d’un bien ou service, nouveau ou amélioré sur le plan de ses composants ou de ses fonctionnalités et donnant lieu à des usages nouveaux ou améliorés. Les exemples les plus cités : le lecteur MP3, innovation pour combinaison de technologies existantes), l’ABS ou le GPS pour l’automobile (résultats d’intégration d’innovations d’autres secteurs), les textiles respirant (changement de matériaux et adaptation à de nouveaux usages)
  • Innovation de procédé : elle se réfère à la mise en œuvre de nouvelles méthodes de production ou de distribution de biens ou de services. Exemple : les procédures de traçage de produits par code barre, RFID.
  • Innovation commerciale ou marketing : elle n’est pas purement technologique et a pour objectif de créer des changements notables dans la conception, le conditionnement, le placement, la promotion ou la tarification d’un produit. Exemples :  l’e-commerce, les cartes de fidélité, les corner marques dans une grande surface, etc.
  • Innovation de l’organisation : elle est basée sur de nouvelles pratiques internes à l’entreprise (process transversaux de collaboration, nouveaux process de production par exemple), ou dans les coopérations avec des entités extérieures. Exemple : automatisation de process, collaboration avec des entités expertes externes, principe de fusion/acquisition, etc.
  • Innovation sociale : elle touche aux nouvelles formes de management et aux méthodes de pilotage d’une entreprise, de son capital humain.

 

Quelle différence entre invention et innovation ?

Leonard_de_Vinci_helico

Même si les 2 termes ont en commun l’idée de nouveauté, une innovation se différencie d'une

invention ou d'une découverte parce qu’elle s'inscrit dans une perspective applicative et commerciale.  L’invention est considérée comme la concrétisation d’une nouvelle idée qui n’aboutit pas forcément à une innovation ou aboutit à longue échéance  (exemple : l’hélicoptère imaginé par Léonard de Vinci en photo ci-contre).

 

Innovation : quelques notions

L’innovation incrémentale ou cumulative : elle se rapporte plus spécifiquement aux produits, services et procédés existants et consiste à les faire évoluer progressivement par brique sans créer de véritable rupture.

L’innovation de rupture : elle a trait également aux produits, services ou système de commercialisation. Par de nouvelles technologies mais pas uniquement, par l’apparition de nouveaux acteurs face à un écosystème traditionnel, et de nouveaux usages, elle bouleverse l’ordre établi et crée un changement radical.

L’innovation fermée et l’innovation ouverte ou open innovation : ces 2 notions en réfèrent plus particulièrement à l’organisation d’une entreprise pour favoriser l’innovation. Le terme d’open innovation a été promu au début des années 2 000 par Henry Chesbrough, théoricien des organisations et professeur à l’université de Berkeley. Il a conceptualisé les 2 concepts d’innovation fermée et d’open innovation (voir schéma ci-dessous) dans un ouvrage de référence datant de 2003  ‘’Open Innovation: the new imperative for creating and profiting from technology’’.

  • L’innovation fermée est la maîtrise exclusive d’un processus de R&D et de commercialisation d’un produit ou d’un service au sein d’une seule entreprise.
  • L’innovation ouverte est basée, par opposition à l’innovation fermée, sur les principes de partage d’expertises, de savoir-faire, sur le travail collaboratif entre différentes entités internes et externes (Unité de recherche et grande entreprise, entreprise et start-Ups, entreprise et fournisseur, entreprise et client).

L’innovation transversale est associée aux nouvelles méthodes de management, à l’organisation 2.0.  Elle touche à l’innovation organisationnelle en visant à créer au sein d’une entreprise un décloisonnement des silos (R&D, IT, marketing, production) pour initier des démarches de réflexions et d’échanges inter-métiers en s’appuyant sur la création de communauté de collaborateurs pour l’innovation ayant, entre autres, recours aux outils collaboratifs ou aux réseaux sociaux internes de l’entreprise pour communiquer.

 

Historique, théorie, typologie : pour en savoir plus sur l’innovation

Les articles français et anglais Wikipédia sur le concept d’innovation apportent un point de vue détaillé et à la fois complémentaire. À lire pour faire une première visite de l’innovation.