L’open innovation et la co-innovation sont appelées en renfort du secteur BTP. Il a la réputation d’être en retard en matière de transformation digitale. Les technologies autour du smart building font bouger les lignes. Pour améliorer les infrastructures et services connectés et imaginer ces bâtiments dès l’amont avec de nouveaux processus de construction et matériaux, grands et petits acteurs sont incités à partager leurs atouts.

smart-building

Le smart building et le BTP avec l’Internet des Objets entrent dans une nouvelle dynamique d’innovation en écosystème. Le smart building est un secteur prometteur, un marché estimé à 24,7 milliards de dollars d’ici 5 ans selon Markets and Markets. Et les leaders de la construction et experts du numérique s’y investissent. Après les vitrages actifs, le LiFi ou la robotique, le BIM, les solutions digitales de pilotage, le bâtiment connecté et plus généralement le BTP continuent de s’inventer. Plusieurs initiatives y participent activement.

Une pépinière pour la Digital Construction

Le Village by CA est l’espace Open innovation créé par le Crédit Agricole, à Paris et en régions. Avec des partenaires privés et publics, il accompagne quelque 90 startups au rang desquelles se sont intégrées plusieurs jeunes pousses orientées sur des solutions de bâtiment intelligent. Intent Technologies est de celles-ci. C’est un fournisseur de système d’exploitation et de services connectés mobiles destinés aux opérateurs et occupants d’un bâtiment. Jooxter travaille sur le géoguidage indoor et la réservation de salles de réunion, OpenSafe sur un système de gestion des Équipements de Protection Individuelle (EPI) pour répondre aux règlementations.

OpenSafe est l’exemple des synergies qui peuvent s’opérer entre multinationales et petites structures dans une pépinière. C’est l’une des ‘’belles rencontres’’ comme les qualifie le Village by CA pour promouvoir ses actions. OpenSafe a bénéficié du soutien de Bouygues Bâtiment Ile-de-France et de l’accès à l’un de ses projets pour tester le potentiel autour du chantier et de la sécurité connectés dans le BTP. À l’issue de cette première expérimentation, la solution d’OpenSafe a été déployée sur plusieurs chantiers du groupe de BTP et pourrait être généralisée.

En tant que partenaire ambassadeur de la pépinière, la filiale de Bouygues Construction s’est aussi récemment faite le porte-parole d’un appel à candidature auprès de startups spécialisées en écoconception, matériaux du futur, BIM, robotique, sécurité, etc. Les lauréats en cours de sélection bénéficieront de rapprochement avec le groupe.

Le premier hackathon français pour la smart construction

Ce hackathon est né de la volonté de Finalcad, jeune entreprise innovante pour la digitalisation du BTP de dénicher de nouvelles idées. Finalcad a lancé en 2011 une application mobile qui numérise les processus de suivi de chantier. Cinq ans plus tard avec 8 000 projets en cours dans 30 pays autour du chantier connecté, de l’analyse prédictive et du BIM, 2 consistantes levées de fonds et un portefeuille de clients prestigieux, Finalcad a co-organisé le premier AEC hackathon en France pour le BTP.

L’une des deux équipes en lice a planché sur une application pour collecter des informations sur les équipements de bâtiment et en évaluer les coûts de maintenance. Ce hackathon : une expérience concluante et à renouveler a conclu le responsable marketing de Finalcald, ‘’pour mobiliser plus de grands acteurs du BTP et trouver des applications avec des usages concrets’’.

Les ‘’Labs’’ de marque pour le smart building

D’autres initiatives émergent dans le secteur du bâtiment et des réseaux. Ericsson a lancé son ‘’Garage France’’ à Paris et à Lannion. Le groupe suédois entend explorer avec des universités, startups et partenaires industriels le potentiel de la future 5G et de l’IoT, entre autres pour la smart city et le bâtiment connecté. Ericsson collabore déjà à Lannion sur le projet Batintel. Il vise à améliorer la performance énergétique des bâtiments du tertiaire avec un laboratoire de recherche, la start-up Athemium spécialisée en application d’automatisation de tâche. L’Ericsson ‘’Garage’’ en Bretagne sera une étape supplémentaire dans l’expérimentation autour du smart building.

Autre stratégie d’innovation, celle d’Engie. La détection de nouvelles solutions autour de l’efficacité énergétique des bâtiments et les services se fait en interne à l’échelon international. Les meilleurs projets sont auréolés de Trophées, certains sont développés en interne et ont motivé la création de Fab-Lab. D’autres sont incubés en externe et peuvent à termes voler de leurs propres ailes.

Autodesk, dans le registre du futur des méthodes et matériaux de construction a de son côté ouvert à Boston un ambitieux atelier de R&D ouvert aux grandes entreprises du BTP et aux startups. L’objectif : développer et expérimenter toutes les voies pour des processus de construction plus efficients, adossés à tous les ressorts technologiques : logiciel, 3D, IoT, automatisation, robotisation.

Sources : Markets&Markets, Presse Citron, Bati-Actu, Ericsson, Construction Dive, Industrie et Technologies