Impression 3D, robotique, WiFi très haut débit, ebooks, panneau tactiles, broadcast, mur digital, lighting, la technologie a changé l’environnement de travail des étudiants. Certaines écoles de l’enseignement supérieur offrent des conditions de travail idéales pour les étudiants qui ont à leur disposition le meilleur de la technologie pour étudier, partager et rêver à demain.

LearningLab

Pas besoin d’être une école informatique de renom pour profiter d’un environnement de travail high tech. Aujourd’hui les écoles de l’enseignement supérieur se digitalisent pour le plus grand bonheur de leurs étudiants. Et c‘est toute l’organisation des étudiants qui change avec la transformation numérique des établissements scolaires supérieurs. Les professeurs adoptent de nouveaux outils, collaboratifs, communiquants, instantanés, leurs liens avec les étudiants évoluent avec les méthodes de travail. Ainsi c’est tout l’écosystème étudiant qui profite du numérique. Découvrez quelques écoles modèles qui accueillent aujourd’hui la génération Y.

Les LearningLab, des salles de cours 3.0

Issue de l’alliance entre l’École Centrale de Lyon, l’EMLYON Business School et l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne, le réseau des LearningLab Network est un système de laboratoires d’apprentissage basé sur 6 principes qui constituent sa charte :

- Favoriser l’innovation pédagogique
- Expérimenter de nouveaux lieux de formation
- Tester des équipements numériques dans la pédagogie
- S’appuyer sur un dispositif de recherche
- Permettre l’acquisition de compétences numériques
- Être un lieu ouvert, accueillant et convivial

learning lab lyon

Les trois écoles disposent ainsi d’un espace innovant dédié aux nouvelles formes d’apprentissage utilisant les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ces LearningLabs ont été créés « afin d’accélérer leur développement, d’améliorer sans cesse leurs dispositifs de formation, d’échanger et d’étendre leurs innovations à d’autres établissements d’enseignement et centres de formation dans une logique de réseau ». Le réseau LearningLab compte aujourd’hui une vingtaine d’établissements en France.

A Lyon, Le Learning Lab des étudiants de Centrale et EM Lyon est par exemple un laboratoire d'innovation avec de véritables salles de cours du futur. Tout est pensé pour que les étudiants soient productifs. Les salles sont  équipées d’écrans et sont modulables grâce à du mobilier optimisé et à un partenariat avec HP. Les étudiants disposent de télécommandes pour envoyer des messages directement sur le tableau de l’enseignant. Des murs écritoires permettent l’échange d’idées. Un robot de télé-présence Awabot permet aux étudiants inaptes à se déplacer d’assister aux cours. Le robot est dirigé tel un avatar et peut intervenir en cours en temps réel.

https://youtu.be/ph3pChr5nzc

Le Hub, la bibliothèque 2.0 de la Kedge Business School

A Marseille, depuis 2011, la Kedge Business School a ouvert une bibliothèque ultra connectée appelée « Le Hub ». Cet espace dédié au coworking offre des ressources documentaires physiques et numériques au cœur du Campus. Il propose un webarium, un plateau de tournage,  un vidéomaton, une Business Nursery,  un café/lounge, un garden hub...

kedge

L’école marseillaise propose aussi un campus virtuel qui permet de renforcer le e-learning dans le cadre de la formation initiale et des programmes de MBA.

https://youtu.be/QuR7jLzEzfo

Hypernuit au parc de l’université de Strasbourg

Signaletique-entree-coloree-un-sas-chromatique-Parc-de-universite-de-Strasbourg-©-Charles-VicariniLa technologie peut aussi changer radicalement le paysage d’une université, comme c’est le cas à Strasbourg où a été inauguré en 2015 la mise en lumière du parc du campus. Lancé en 2009, ce projet réalisé par Digitale paysage, Charles Vicarini, V8 Designer et Serue a permis de mettre en lumière les 6 hectares du Parc, offrant ainsi un nouvel environnement calme et apaisant aux étudiants.

 

Schema-de-composition-nocturne-parc-de-universite-de-Strasbourg-©-Charles-Vicarini« Le plan lumière du parc central est à l’échelle de la ville. Il matérialise une transition nocturne propre à la pensée de l’Hypernuit qui préserve l’obscurité » explique le concepteur lumière Charles Vicarini. « Entre ville frontale dense et ville verticale ouverte, le projet lumière met en scène les aménagements urbains du parc, entre nature et architecture ». Son objectif était d’initier la nuit de nouvelles perceptions, de nouveaux usages, des parcours piétons apaisés, confortables et respectueux du ciel nocturne.

 

Sources

LearningLab

MCE TV

Light Zoom Lumière