Avec sa plate-forme médicale ReseachKit désormais en open source, Apple illustre la tendance des entreprises à chercher de nouvelles sources de développement avec le  crowdsourcing. Une stratégie déjà très employée dans le secteur du retail.

Publié le 9 avril 2014, mis à jour le 17 avril 2015

Crowdsourcing2« Innover avec et non pas pour les consommateurs » ou comment réinventer ses produits ? Pour renouveler leurs concepts, développer de nouveaux produits et services, les personnaliser ou explorer des voies pour repositionner leur image, les groupes internationaux, les grandes marques investissent depuis plusieurs années le créneau du crowdsourcing et de l’open innovation. Par le biais d’appels, de challenges créatifs, récompensées ou non financièrement, ils explorent les idées issues des communautés de consommateurs, d’utilisateurs finaux réparties à travers le monde et recrutées sur le web.

C’est le cas par exemple de la chaîne Starbucks qui a lancé son site web mystartbucksidea.

Elle compte actuellement plus de 208 000 suggestions que les internautes peuvent liker et commenter. Autre grand succès en la matière répertorié par WebMarketing, celui de McDonald avec son challenge BYOB en Allemagne Build your own burger et son configurateur de burgers en ligne : 7 millions de pages vues, 45 000 burgers créés la première semaine du lancement. L’idée a ensuite été déclinée en Californie.

McDonald-build-your-own-burger

En 2011, Coca Cola (mais Heineken pratique également) a aussi lancé un challenge international destiné à créer des pistes marketing (photo, vidéo, animation) sur le thème des boissons énergétiques, Energizing Refreshment, avec la collaboration de l’agence eYeka et sa plate-forme de « consommateurs créatifs ».  Le moto de eYeka est « d’innover avec les consommateurs et non pas uniquement pour les consommateurs » comme le souligne un des experts de l’agence. L’événement a mobilisé plus d’une dizaine de milliers de participants et quelques 2500 réalisations ont été reçues en quelques semaines. Une short liste de projets a ensuite été jugée par un comité international d’experts en marketing et communication  de différentes grandes marques. 2 des projets retenus dans la catégorie vidéo ont été présentés au festival international de la publicité de Cannes en 2012 et permis également à Coca Cola de « remettre en question sa façon d’approcher la création de nouvelles idées », comme le note Leonardo O’Grady, un des responsable marketing de la firme (voir son retour d’expérience).

hearthkit-appleLe développement des communautés expertes innovantes

L’exemple Coca Cola illustre des tendances fortes dans la recherche d’innovation : l’ouverture à des visions multisectorielles - dans le comité de sélection Coca Cola avait invité par exemple le directeur marketing de Citibank - et surtout l’utilisation du crowdsourcing interne ou plus souvent externe.

Dans le domaine du numérique appliqué au domaine médical, tout récemment Apple a montré un nouvel exemple de cette tendance en ouvrant son projet relatif à la recherche médicale. Le ResearchKit d’Apple est désormais en open source, ouvert aux utilisateurs finaux pour enregistrer leurs données de santé et aux chercheurs pour exploiter ces données et construire des applications de tests médicaux.

Ce type de plateformes se décline aussi à d’autres spécialisations comme la R&D technologique, médicale, etc.,  les analyses prédictives ou de marché (Innoget, Kaggle, Lumenogic, Napkinlabs, InnoCentive). Des communautés d’innovation sont également initiées par les marques comme IdeaStorm de Dell, Connect + Develop de Procter & Gamble, Ideasbrewery de Heineken, Build with Chrome de Lego et les communautés de fans célèbres des petites briques (Voir article, Chez Lego, 150 000 personnes sont en charge de l’innovation).