L’exploitation des données et le learning analytic, le collaboratif et la mobilité sont parmi les grandes tendances IT des établissements de 3e cycle aux États-Unis. Une délégation française présente au dernier congrès Educause a synthétisé leurs différentes stratégies digitales et présenté certaines solutions mises en œuvre par des campus américains de très haut vol. Voici une petite visite dans les coulisses des SI et des responsables pédagogiques des universités américaines.

data-driven-education

Educause est une communauté d’experts en technologies digitales et systèmes d’information, mobilisée pour l’évolution de l’enseignement supérieur aux États-Unis.  Parmi les nombreuses actions de cette association, sa conférence annuelle regroupe plusieurs milliers de professionnels et un salon des offres technologiques. L’édition 2016 aura lieu fin octobre.

L’analytique au service des offres universitaires

Lutter contre l’endettement croissant et très préoccupant des étudiants américains, améliorer leur employabilité sont des sujets de premier ordre aux USA. Sur la base de ce constat, l’ensemble des discussions à Educause 2015 s’est articulé autour de 10 thématiques principales. Elles ont accordé une grande part au potentiel du big data et l’analytique pour parfaire le fonctionnement et les offres des établissements. Leurs objectifs : renforcer les compétences acquises grâce à leurs cursus, proposer des services adaptés comme l’accessibilité aux informations en mobilité, adapter les enseignements aux usages du digital et créer de nouveaux parcours de formation continue.

Active learning classroom, peer teaching, learning analytic

De ses visites à l’Université de Purdue et Washington et de ses entretiens avec certains de leurs responsables, la délégation française a retenue quelques grandes lignes.

La Purdue University s’attèle à proposer une expérience globale, à la fois en présentiel et en virtuel avec la mise en place de communautés d’apprentissage, de salles collaboratives (active learning classroom) dans les bibliothèques. Ces actions sont appuyées par des applications mobiles pour favoriser le travail de groupe à distance, le peer teaching (apprentissage de pair à pair) et l’autocorrection, tout en encouragement les enseignants à l’innovation pédagogique avec des programmes d’incentive. La Purdue University dans l’Indiana est réputée pour ses programmes d’ingénierie astronautique et elle n’accueille pas moins de 40 000 étudiants.

À l’université de Washington, l’exploitation des données est l’axe fort de l’institution. Elle fédère sur ses différents campus plus de 54 000 étudiants et cette université est réputée pour être l’une des meilleurs au monde. Les données y sont exploitées à plusieurs niveaux : pour permettre aux étudiants de connaître les disponibilités des classes collaboratives et les réserver. Mais aussi, et surtout, pour analyser leurs résultats  grâce au learning analytic (la Business Intelligence appliquée à l’analyse de l’apprentissage), guider ceux en difficulté et orienter leurs choix tout au long de leur cursus.

Les parcours individualisés avec l’adaptive learning

Les plateformes d’enseignement permettant de gérer en temps réel la progression des apprenants sont encore des formules naissantes, complexes à mettre en œuvre au sein d’une université et la problématique des indicateurs reste entière.  Mais, comme le mentionne le rapport, pour proposer des parcours individualisé à chaque étudiant, c’est « une approche qui ouvre de grandes perspectives ».

À quand les robots pour créer des contenus pédagogiques ?

Les universités américaines ne sont pas encore entrées dans l’ère du machine learning et de l’Intelligence artificielle pour le développement de leurs contenus éducatifs. Mais comme la production d’articles par des robots est déjà une réalité dans la presse, le potentiel de ces nouvelles technologies a été abordé à Educause et reste pour le moment au stade d’observation.

BYOD et usages des tablettes, mobile learning,  gouvernance des données, serious game et plateformes vidéo : le rapport de la délégation française à Educause 2015 couvre aussi ces domaines. Télécharger l’intégralité en français : Educause annuel conference 2015

En France : 2 portails de ressources universitaires numériques

- Les Universités Numériques Thématiques (UNT) mutualisent des ressources pédagogiques issues des établissements du 3e cycle et à l’échelon national. Elles s’adressent aux étudiants et enseignants. Elles sont soit en libre accès pour tous, soit gratuites et réservées aux établissements adhérents ou soit payantes. Ces UNT couvrent actuellement 8 domaines, sciences de l’ingénieur et technologie, économie et gestion, développement durable, etc.

- Le portail sup-numerique (ex FUN -France Université Numérique) propose des cours universitaires en formule MOOC.

- Aussi à lire sur l’emedia : Le numérique change les campus scolaires