La plateforme professionnelle Workplace by Facebook vient d’être testée pendant 18 mois par 1000 entreprises privilégiées. Un but pour elle, supprimer les emails, ou du moins les réduire significativement, le rêve de toute RSE.

fb-workplace

Pour trois dollars par mois et par utilisateur Facebook décline son célèbre réseau social pour les sociétés. Lancée le 11 octobre, la plateforme Workplace by Facebook fonctionne comme la version que nous connaissons tous. Invitations, like, commentaires, évènements, partages de photos et vidéos, tchat… tous les usages Facebook sont utilisés ici pour l’entreprise, mais sans les publicités. La plateforme de communication permet ainsi aux salariés d’une société d’être connectés entre eux facilement, les profils créés à partir de leurs emails professionnels sont totalement séparés des profils personnels. Facebook officialise ainsi la double inscription à son réseau, normalement « interdite » mais que beaucoup d’utilisateurs pratiquent en ajoutant la mention « Pro » à leurs noms pour en informer leurs contacts.

Au delà de l’aspect convivial et sociétal en entreprise, cette version professionnelle à l’ambition de vouloir remplacer les emails, chimère de nombreuses politiques de RSE. « Nous voulons remplacer un tas de vielles technologies comme les emails internes, les mailing lists et les newsletters » précise Julien Codorniou, director, Workplace by Facebook, à Reuters. « Ce sont des choses dont les gens veulent se débarrasser ».

workplace-facebook

L’application propose pour cela des fonctionnalités spécifiques pour les professionnels avec notamment la création de groupes inter-entreprises, des espaces partagés permettant aux collaborateurs d’entreprises différentes de travailler ensemble. Ils disposent aussi de Live, de traduction automatique, de vidéos, de conférences audio dans le chat, de « trending posts », et de filtres de recherche.  « Nous remplaçons des choses qui existent déjà en les regroupant dans un seul outil qui permettra aux utilisateurs d’avoir un mur d’information comme sur leur profil privé, Facebook Live, le videochat, etc., explique Julien Codorniou. « 95% de ce que nous avons développé sur Facebook est intégré à Workplace. »

https://youtu.be/gzzjzBTjafM

En test pendant 18 mois chez un millier d’entreprises dont Renault, Danone, Century21, Columbia Sportswear ou encore ClubMed,  Workplace by Facebook – anciennement connu sous le nom de Facebook at Work – est désormais disponible pour toutes les entreprises et organisations. La France fait déjà partie du top 5 des pays qui l’utilisent le plus pour le moment.

A défaut de remplacer totalement les emails pour l’instant, les premières entreprises  utilisatrices approuvent l’arrivée de cette workplace où tout semble déjà très familier aux utilisateurs. « Nous cassons les silos, et améliorons la communication entre les groupes tout comme l'engagement, surtout avec notre population d'employés distants » explique par exemple Richelle Luther, DRH de Columbia Sportswear Co.

Chez Danone, plus de 5.000 employés ont testé la plateforme, et le groupe souhaite inscrire le reste de ses 100.000 salariés avant avril 2017. « Les gens sont plus mobiles aujourd’hui, et quand ils ont la plateforme entre leurs mains, ils peuvent échanger, partager des idées et réagir plus rapidement», explique Francisco Camacho, Directeur Général du pôle eaux de Danone, à l’AFP. « L’atout principal de Workplace réside dans sa politique « mobile first ».  

Facebook n’est ni le premier, ni le seul à proposer un réseau social d’entreprise, Slack, Salesforce, Microsoft, VMware, IBM ou encore Oracle, sont déjà sur ce marché. Mais Facebook a l’avantage de sa notoriété inégalable et d’être déjà très familier à plus de 1,6 milliard d’utilisateurs…

En téléchargement sur Android et iOS

 

Sources : Facebook JDNZDNET