Le Syntec Numérique a livré son rapport 2016 et les perspectives pour 2017. Les secteurs éditeurs de logiciel, Conseil et Services informatiques sont dans une bonne dynamique. Mais côté recrutement, la majorité des entreprises rencontre toujours des difficultés. La première édition du Day-click organisée par  Syntec Numérique était là pour tenter d’apporter des outils pour faire se rencontrer employeurs et talents.

numerique-croissance

Les chiffres 2016 et 2017 présentés par le Syntec Numérique sont dans le vert. Le bilan du syndicat professionnel de l’écosystème numérique montre que les tendances du secteur étaient à la hausse et que 2017 se présente torjours favorablement. Avec 1 800 entreprises adhérentes, le Syntec Numérique représente 80% du C.A. des professions du numérique en France et 412 000 emplois, selon ses données.

Croissance en France et dans le monde

+ 2,8 % de croissance en 2016, 3% en 2017 : globalement, pour les ESN (entreprise de services du numérique), les sociétés de conseils en technologie et éditeurs de logiciels, Syntec Numérique a révisé à la hausse la croissance pour cette année. Le secteur a généré quelque 52 milliards d’euros dans l’Hexagone dont la majorité issue des ESN.

En 2016, ce sont les éditeurs de logiciels qui ont pourtant  connu la plus belle courbe avec + 3,5% de croissance. Et 2017 devrait confirmer cette tendance, comme le montre les prévisions ci-dessous.

La France est-elle mieux ou moins bien lotie que ses voisins ? Réponse de Syntec Numérique : la croissance hexagonale dans le secteur du digital est équivalente à celles de l’Europe de l’Ouest mais en-deçà des prévisions pour les USA ou l’Asie - Pacifique à 5.3%.

syntec-numerique-croissance-1

Sur le volet des technologies, ce sont les SMACS (Social, Mobile, Analytics, Cloud, Sécurité) qui s’affirment comme les plus porteuses avec + 15% et des prévisions à 19% en 2017.

smacs-syntec-numerique

Les recrutements en hausse dans le digital

Autre bonne nouvelle, la courbe des créations d’emploi est aussi ascendante. 14 000 emplois ont été créés en 2015. Cette année, les recrutements et les intentions d’embauche étaient aussi à l’ordre du jour pour plus de 80% des entreprises du secteur. 87% des sociétés de Conseil en technologie et 72% des ESN affirment avoir recruté en 2013.

Le secteur est principalement constitué à 50,6 % de PME entre 9 à 49 salariés et à 44% de TPE entre 1 à 2 salariés. Et c’est dans ce segment que la création d’entreprise est la plus soutenue depuis 7 ans.

Dans son bilan Day-Click, Syntec Numérique a aussi brossé les tendances relatives aux rémunérations et types de contrat, à la parité hommes-femmes et aux métiers émergents.

emploi-numerique-syntec

 

Quelles priorités pour les DSI ?

Entre solution globale et logiciels, le cœur des sociétés balance. Les projets de transformation numérique sont à la Une de l’agenda des organisations et les ESN sont désignées comme les premiers partenaires susceptibles de réaliser cet accompagnement, mais juste  devant les éditeurs.

transfonum-syntec-numerique

L’enquête du Syntec Numérique met aussi en évidence que le système d’information des organisations est perçu comme inadapté, complètement ou partiellement face aux enjeux de la transformation numérique. La modernisation de l’outil numérique est une préoccupation pour 58% des entreprises interrogées.

day-click-syntec-numeriqueDay-Click, l’événement Emploi et Talents du numérique

Le recrutement a été l’un des points forts du Day-Click avec plus de 5 000 emplois proposés et 10 000 entretiens réalisés pendant les job-dating.

Organisé mi-octobre à Paris par le Syntec avec sa marque Talents du Numérique, ce rendez-vous se voulait dédié au numérique et à ses métiers d’avenir et à l’émergence de projets innovants. Ils étaient portés par les femmes avec le  Trophée excellencia, par les start-up avec le Day-click Challenge ou des étudiants avec le Hackhaton des grandes écoles.

Econocom était présent à cette première édition avec la participation de Véronique di Benedetto, Vice-présidente France, en tant, entre autres, que membre du jury du Day-Click Challenge et celles de Guillaume Rochette, Directeur BU Infeeny d'Econocom et de Mickaël Rolland, Directeur Marketing des Services et des Comptes Stratégiques Econocom à titre d’intervenants lors d’une conférence consacrées à l’emploi et à l’usine du futur.