Depuis la naissance en 1996 du premier url gouv.fr et en 2000 du portail service-public.fr, l’administration française a beaucoup progressé en terme de dématérialisation et simplification des démarches administratives. Les attentes de la population ont changé, l’administration tente de relever les défis liés aux nouveaux moyens de communication.

 

site-service-public_une

 

Parmi les 50 mesures du « choc de simplification » annoncé par François Hollande en 2014, les français bénéficient de  la dématérialisation des démarches administratives. Plus de 34% estiment que la réduction du nombre de formulaires pour chaque démarche est la priorité d’après le Baromètre Syntec Numérique – BVA novembre 2014. « Les Français ont bien conscience que la diffusion du numérique au sein des structures étatiques et que le développement de l’e-administration sont essentiels pour moderniser le secteur public. Satisfaction accrue des citoyens vis-à-vis de pouvoirs publics, et, surtout, réalisation de substantielles économies pour un Etat contraint par ses finances devraient être les deux moteurs du Gouvernement pour accélérer le mouvement ! », explique Bruno Vanryb, président du programme 5000 Startups Syntec Numérique. « La voie est aujourd’hui ouverte pour une transformation plus profonde en regroupant l’ensemble des démarches administratives en un point unique, grâce à un portail numérique sécurisé stockant tous les documents nécessaires. Cette mesure est plébiscitée par les jeunes, mais doit être généralisée à l’ensemble de la population sous la forme d’un « dossier personnel dématérialisé ».

cadastreEn 2016, payer ses impôts, ses contraventions, récupérer un extrait de naissance, acheter un timbre fiscal, ou connaître le nombre de points de son permis, est possible sans se déplacer, par voie numérique. Il existe aujourd’hui près de 200 services administratifs disponibles entièrement en ligne. Ceux qui ne le sont pas encore bénéficient en attendant des formulaires dématérialisés à télécharger et à remplir avant d’aller au guichet afin de gagner du temps. Vous pourrez par exemple consulter le cadastre  ou faire la déclaration de cession de votre voiture ou préparer votre dossier pour votre passeport en ligne.

Si 82 % des Français ont eu écho du projet de simplification des démarches administratives d’après le baromètre du Syntec, ils restent très dubitatifs. Pour une majorité d’entre eux, les mesures annoncées n’auront que peu ou pas d’impact, que ce soit dans leur vie quotidienne (54 %), dans la réalisation d’économies pour l’administration (60 %) ou l’amélioration de la compétitivité des entreprises (65 %). Les Français estiment que les progrès réalisés offrent un réel gain de temps avec moins de déplacement (31 %) ; des délais de traitement réduits (34 %) et une baisse du nombre de formulaires pour chaque démarche administrative (34 %). Les usagers ont malgré cela de grandes attentes autour de l’e-administration, notamment sur la qualité des services rendus, la gestion efficace et l’attractivité du territoire. Si l’e-administration est très attendue, les usagers attendent aussi, d’après les résultats du baromètre, de la protection, de la sécurité et du développement économique grâce à l’e-administration.

Qu'est-ce que l'administration électronique ?

D’après l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques), l'administration électronique est définie  comme "l'usage des technologies de l'information et de la communication et, en particulier de l'internet, en tant qu'outil visant à mettre en place une administration de meilleure qualité". La SGMAP (secrétariat général pour la modernisation de l'action publique, ex DGME) , "l'administration électronique doit permettre aux usagers de ne plus se déplacer de guichet en guichet. Elle doit centraliser et coordonner les procédures électroniques des différents ministères afin que celles-ci puissent être traitées de la même façon quelle que soit leur origine. Elle doit également permettre aux différentes administrations de se transmettre des informations concernant un citoyen, avec l'accord et sous contrôle de celui-ci". L'administration électronique est une offre de téléservices qui visait à son origine à répondre à 3 objectifs :

  • simplification de l'organisation interne ;
  • amélioration des relations avec les citoyens ;
  • échanges de données avec l'Etat.

Sources : La dépêche.fr, Collectivités Locales, Services Public, Modernisation.gouv, Syntec Numérique