Avec des applications toujours plus nombreuses et complètes, adossées à des services Cloud, la Digital Workplace se transforme en un espace collaboratif de plus en plus pertinent pour les professionnels nomades et les équipes virtuelles.

Les équipes virtuelles sont-elles moins productives que les équipes qui interagissent en présentiel ?

virtual_teamsC’est une question que s’est posée l’américain Keith Ferrazzi, chercheur et consultant pour accompagner les entreprises dans leur transformation. De ses réflexions ressortent que les équipes virtuelles peuvent bénéficier d’une efficacité supérieure à des équipes classiques, sous conditions : un nombre restreint de personnes impliquées (10 environ)  pour favoriser une communication régulière et constructive, une équipe avec une mission clairement définie, des collaborateurs habitués à travailler en autonomie et avec chacun une tâche également précise, une relation affinitaire et de confiance entre les différents participants… En marge de ces considérations sur le rôle du management, la gestion d’équipe et d’objectif, cet expert précise également  qu’un 4e pilier technologique est essentiel. Pour garantir les performances de ces équipes constituées de membres souvent éloignées géographiquement, elles doivent absolument s’appuyer sur des systèmes de communications unifiées.

De nouvelles solutions pour la collaboration mobile

La collaboration mobile est une problématique relativement nouvelle pour les entreprises et les équipes ‘’virtuelles’’. Cette mobilité implique des outils multiplateformes  adaptés à tous les contextes de communication et à tous les terminaux.

app-collaboration-mobileSelon le MIT, ces outils ont fait une réelle percée dans les usages en 2014 sous forme d’applications mobiles, disponibles pour les environnements iOS, Android et Windows Phone. Ils donnent accès à des systèmes d’échanges synchronisés sous forme de notes, de flux de messages, de transfert de fichiers, de versioning.

Le MIT Technology Review cite par exemple l’application Quip - dont la base line est ‘’Travailler avec les gens, pas des fichiers’’, le service Box Notes de Box, et bien sûr tous les outils d’édition, de productivité et de stockage comme Dropbox, Google, Microsoft. Le Cloud étant selon Gartner, la pierre angulaire d’ici 2018 des outils de productivité des environnements de travail numériques (Infographie ci-dessous).

digital-workplace-gartner

À ces solutions s’ajoutent les services de communication comme Skype ou Google Hangouts qui permettent à la fois de communiquer en face à face, en messagerie instantanée et aussi de partager en temps réel l’écran de son bureau ou un document avec un ou plusieurs contacts.

Facebook et LinkedIn dans la course à la communication interne des entreprises

Les solutions de réseau social d’entreprise ne sont pas en reste dans la mise à disposition de leurs services pour les mobiles. Microsoft Yammer a par exemple annoncé très récemment de nouvelles fonctionnalités pour les plateformes mobiles Apple et Android.

Facebook a officialisé en janvier le lancement d’un réseau social professionnel baptisé FB@ Work (en bêta) et Work pour l’application mobile, avec une présentation très similaire au réseau grand public, des outils de dialogue, un fil d’actualité et la possibilité de partager des documents à des groupes spécifiques. Le réseau professionnel LinkedIn aurait dans ses cartons un projet de nouveaux services de communication pour les collaborateurs d’une même entreprise, projet qui pourrait voir le jour d’ici la fin du 1er trimestre 2015, selon les rumeurs.