Vive le e-learning ! L’engouement pour l’apprentissage en ligne, quels que soient les centres d’intérêt, les objectifs ou le niveau des participants ne s’essouffle pas, au contraire. Les offres de MOOCs se multiplient et le concept évolue parfois vers des offres diplômantes et/ou payantes. En voici quelques exemples.

Il y avait près de 850 MOOCs proposés il y a 18 mois en Europe. Depuis le nombre a presque doublé pour atteindre quelque 1 650 formations en ligne répertoriées par Open Education Europa*. L’Espagne, la Grande-Bretagne et la France sont les 3 pays proposant le plus d’offres. À elle seule, la plate-forme FUN (France Université Numérique), opérationnelle depuis un an et demi en compte actuellement plus de 190.

education_MOOC_une

Près de 30 000 documents pédagogiques gratuits

FUN a récemment compilé une base de données de ressources pédagogiques numériques pour les étudiants, enseignants, ou le grand public, de niveau Bac+1 au doctorat et pour la formation professionnelle. Les ressources  sont sous forme de cours, conférences, Q.C.M, références, en format textes, vidéos, webdocumentaires, etc.  A découvrir : le Moteur des ressources pédagogiques numériques.

Coursera casse les prix pour un diplôme MBA

C’est une évolution majeure pour le modèle des MOOCs, les formules avec certification ou validation de diplômes. Associée avec la business school de l’université de l’Illinois, la plate-forme de cours en ligne propose une nouvelle formule de MOOC. Les contenus seront mis à disposition gratuitement mais les certifications sur certains parcours thématiques ou l’obtention d’un diplôme MBA seront payants (20 000 dollars pour un parcours diplômant, soit 3 fois qu’une formation MBA classique selon EducPros*)

Bienvenue aux sMOOCs

education-smoocLe sMOOC : ce nouvel acronyme peut signifier Short Massive Open Online Course. Il s’agirait alors de format plus court que les MOOCs. À titre d’exemple, le Cours Galien, expert en formation préparatoires a développé un 1er sMOOC sur le thème Réussir son concours. Il est proposé en 7 modules vidéos de 5 à 10 minutes, enrichis d’exercices.

Pour ECO, le portail européen de MOOCs, le sMOOC a plutôt trait au MOOC social, c’est-à-dire basé sur les échanges, interactions et créations des participants, l’usage des réseaux sociaux, encouragés par les formateurs. ECO accueille actuellement 2 sMOOCs en français, un sur l’éducation aux médias et à l’information, le second sur les outils pour la pédagogie 2.0.

Et bienvenue également aux sPOCs

Quant aux Small Private Online Course (SPOCs), ils suivent le même principe que les MOOCs, à la différence qu’ils sont payants et limitent le nombre d’inscrits à quelques dizaines de personnes pour permettre un suivi personnalisé. Ce sont donc de petits MOOCs privés. Unow, société française, conceptrice de MOOCs et de sPOCs a développé Capitaine SPOC, un portail d’accès aux sPOCs maison, déclinables en version sur mesure, inter ou intra-entreprise.

À la base, le sPOC a été expérimenté à partir de 2013 dans des universités américaines ( Berkeley, Harvard), gratuitement. Il se rapproche du concept de classe inversée et de l’enseignement hybride. Les étudiants avaient en effet accès aux notions de base par vidéo, ou documents interactifs et l’enseignant était à leur disposition pendant les heures de cours pour approfondir les notions, travailler en groupe ou évaluer les connaissances acquises*. Les sPOCs pourraient être une réponse à la remise en cause du modèle des MOOCs dont les promesses ne sont pas complètement remplies selon leurs détracteurs* qui remettent en cause la rentabilité du modèle ou le manque de persévérance des participants.

Un hackathon pour réinventer le MOOC

La plate-forme edX open source pour les MOOCs a initié un hackathon en France, soutenu par FUN et IONISx, la division numérique du groupe IONIS. Ce Open edX Hack s’est déroulé sur 48h fin mai et dans 8 villes de l’Hexagone. Son objectif était de « créer de nouvelles fonctionnalités et contribuer à la communauté edX autour des problèmes du mobile, de la vidéo, du design ou de l’analytique». L’événement a accueilli 180 participants. Il a  permis de présenter 13 projets de travail et mis en avant 7 finalistes. Le projet gagnant de Gutenberg Technology a proposé une solution de lecteur vidéo intégrant des quizz, une attente forte pour les concepteurs de MOOC.

Sélectionner les meilleurs MOOCs sur Twitter

Le compte Twitter @My-Mooc en français et anglais a été créé pour permettre aux participants de partager des avis sur leur formation et faire émerger les offres les plus qualitatives. Il est adossé à une plate-forme communautaire qui agrège de très nombreuses offres de MOOCs en français et anglais et permet de les évaluer sur le contenu, la plate-forme, l’animation, avec un système de notation de 1 à 5. Sur Twitter @My_Mooc, sur le web my-mooc.fr.

Des MOOCs Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi (ou non)

MOOC-pole-emploiC’est l’un des derniers services proposés par Pôle Emploi sur sa nouvelle plate-forme de services numériques. Elle compte actuellement 4 MOOCs sur la construction d’un projet professionnel, l’organisation de recherche d’emploi, la rédaction de CV et de lettres de candidatures et la préparation aux entretiens d’embauche. Ces MOOCs suivent le format classique : diffusion hebdomadaire de cours en vidéo, chat, salles de discussion virtuelles, partage de documents et correction entre pairs. Ces formations sont gratuites, accessibles à tous et en français. mooc-pole-emploi.fr

* Les sources de référence