Objet intelligent, projecteur numérique, terminaux dans les centres hospitaliers, impression digitale constituent de nouvelles opportunités pour Econocom a précisé Jean-Louis Bouchard.

Interviewé ce mois-ci par le magazine anglophone Leasing Life, Jean-Louis Bouchard, Président fondateur d’Econocom a confié sa vision des évolutions du secteur IT.

De nouvelles conquêtes pour 2011
Loin d’oublier les différentes étapes et les valeurs qui ont construit le succès d’Econocom depuis sa création, Jean-Louis Bouchard a également rappelé tous les atouts de l’acquisition d’ECS et la mission du groupe pour 2011 : « devenir une entité unique et partir à la conquête de nouveaux horizons ».

Mais 2011, c’est aujourd’hui et Jean-Louis Bouchard aime aussi porter le regard vers des projets à plus longs termes.

 « L’avenir est réellement porteur de nouvelles opportunités pour le groupe Econocom. Nous avons beaucoup à accomplir. »

Jean-Louis Bouchard

 Le marché IT pour la prochaine décennie
« La distribution ou le leasing d’équipements IT est en pleine évolution. Dans les 5 à 10 prochaines années, cette activité sera un réel challenge. Les gens sont de plus en plus amenés à travailler n’importe où et n’importe quand, à s’appuyer sur les objets intelligents qui envahissent leur quotidien comme les ordinateurs pour les voitures, pour les salles de classe par exemple. Ces objets représentent un réel potentiel pour Econocom. ».

Le service client reste également une des priorités pour le Président du groupe. « Les managed services  et les solutions de financement adaptées à la nouvelle tendance « pay per use » des produits et services IT sont un axe important.»

Cinéma, médical et impression digitale
Ces marchés sont d’ores et déjà une réalité pour Econocom. Le groupe a déjà signé des contrats importants en France, en Espagne et en Suisse pour équiper en projecteurs numériques et en serveurs les salles de projection.

Les terminaux destinés aux malades des hôpitaux est également un levier de développement. « Donner la possibilité aux gens de communiquer avec le monde extérieur est une demande forte » précise Jean-Louis Bouchard.

Quant à l’impression digitale, c’est le 3e marché sur lequel Econocom s’est déjà positionné avec succès l’an passé avec un contrat de 72 millions d’euros.