Sites web, réseaux sociaux, plateformes spécialisées, cooptation, gamification… l’éventail des moyens à disposition des départements RH des entreprises pour promouvoir leurs opportunités d’emploi s’élargit.emploi-jobboards_une

En France, il n’existerait pas moins de 700 sites web spécialisés dans le recensement d’offres d’emploi mais « tous ne sont pas vraiment sérieux » affirme un responsable de Textkernel après une étude pour Capital sur les sites qui ont le plus la cote pour le recrutement de profils cadre auprès de grandes entreprises. Gratuit, généraliste pour les cadres et jeunes diplômés avec une audience forte (1 million de visiteurs uniques par mois), l’Apec devance largement dans les choix des jobboards comme recrut.com, cadremploi ou regionsjob pour les opportunités en province.

Le réseau LinkedIn qui affichait en février dernier quelque 340 millions d’inscrits et 3 millions d’offres, soit 10 fois plus en 2014 qu’en 2013, toutes zones géographiques confondues selon le bilan de l’organisation est aussi dans l’Hexagone un support de plus en plus privilégié. Selon les secteurs d’activité, les entreprises se portent aussi vers des plateformes spécialisées, comme Leem.com pour l’industrie du médicament ou jobenergies.com pour les métiers autour des énergies.

Des mises en relation simplifiées avec les applications digitales

Les procédures de recrutement ou de sélection d’offres pour les demandeurs d’emploi sont complexes et chronophages. Des start-up tentent de contourner ces failles avec l’aide d’outils calibrés sur les nouveaux usages numériques. Kudoz, l’app mobile made in France pour les cadres en est un exemple. Couplé au compte LinkedIn, elle permet de faire remonter les offres en adéquation avec le profil du candidat et de postuler en quelques signes, sans présentation de CV ni lettre de motivation.

Dans la même veine des recherches ultra simplifiées et automatisées, JOBthis.fr recense en temps réel les offres publiées sur Twitter, classées par métier. La simplification de la mise en relation entre candidats et recruteurs pour des missions de courte durée est aussi le créneau investi par la toute nouvelle application Ezbeez qui pousse ses fonctionnalités à générer un contrat de travail, voire même des fiches de paie selon les règles administratives françaises en quelques clics.

La cooptation, voire rémunérée : une tendance montante

Engager les collaborateurs à compléter leur profil sur les réseaux sociaux, à relayer auprès de leurs contacts les offres proposées par leurs employeurs et les contenus mettant en valeur l’entreprise, son environnement, ses avantages est aussi une stratégie pour drainer rapidement l’intérêt de nouveaux profils.

Dans les métiers IT, la spécialisation, la sélection et la cooptation est le pari lancé pour le métier de développeur par les jeunes plateformes Breaz.io ou Talent.io. Les candidats remplissent leur profil sur le portail. Pour Talent.io, les meilleurs sont sélectionnés pour une mise en relation via des séances de recrutement avec des entreprises en recherche. Et une recommandation d’un membre qui aboutit à une acceptation de poste peut rapporter 500 euros. Breaz.io se positionne plus comme une place de marché dans les compétences IT recherchées par les start-up et PME. Un bonus de 500 euros est aussi au programme pour les recommandations.

La gamification

Cette approche a déjà été utilisée depuis 1999 par l’armée américaine pour entraîner ses nouvelles recrues. Les serious games sont aussi explorés pour sensibiliser aux spécificités métiers et former les personnels, leur faire découvrir les différentes facettes de l’écosystème de l’entreprise, à l’instar du business game conçu par l’Oreal, Reveal by L’Oreal lancé en 2010. Ils participent maintenant mentionne Forbes à la sélection de candidat selon leurs aptitudes en fonction des missions proposées. C’est aussi un outil utilisé en interne pour former de nouvelles équipes sur un projet donné, aider chaque collaborateur à monter en compétences et rester engagé face aux nouveaux challenges à relever.

« Devenez l’entrepreneur de votre carrière » : le nouveau site Carrières d’Econocom

Econocom-emploi

Offres de recrutement, job datings, conférences, envoi de candidatures spntanées…le site Carrières du groupe Econocom fait peau neuve et recense par filière, métier, région et type de contrat toutes les offres du groupe.

À consulter ici